in

La nuit dernière, on a observé la température minimale la plus élevée jamais relevée en France !

Crédits : iStock

Cette nuit, la commune corse de Marignana a subi une température jamais égalée durant une nuit en France (hors Dom-Tom). Il s’agit d’un record historique ayant battu le dernier obtenu lors de la canicule de 2003 !

La nuit du 31 juillet au 1er aout 2017 a été très chaude dans le sud-est du pays. Météo France, qui avait déjà annoncé le record absolu de pluie à Paris le 10 juillet, a également déclaré que le record de chaleur nocturne en France métropolitaine venait d’être été battu cette nuit (voir ci-après). En effet, une température de 30,5°C a été enregistrée durant cette nuit dans la commune de Marignana en Corse-du-Sud.

François Gouraud, prévisionniste à Météo-France, indique que « l’on n’a jamais mesuré une nuit aussi chaude dans une station de Météo-France en métropole ». Assez incroyable, surtout lorsque l’on apprend que ces stations existent depuis la fin du XIXe siècle !

Ce nouveau record à surpassé l’ancien (30,3°C), relevé lors de la canicule de 2003 dans la ville de Menton, encore dans le sud-est de la France. Selon Météo France, le record a été battu cette nuit en raison de l’activité du sirocco, un vent saharien violent, très sec et très chaud soufflant sur l’Afrique du Nord et le sud de la mer Méditerranée (voir carte ci-dessous).

Crédits : Wikipédia

Des records de chaleur nocturne locaux ont également été battus dans tout le sud-est du pays. Citons par exemple Sari d’Orcino, Pila-Canale et Sartène, communes de Corse-du-Sud (respectivement 29,5°C, 28,8°C et 27,1°C), ou encore Marseille-Marignane (28,3°C), explosant un ancien record datant de 1983 ! La vague de chaleur touchant le sud-est a également donné lieu à des records en montagne comme à Lus-la-Croix-Haute dans la Drôme (24,5°C à 1059 m d’altitude) ainsi qu’à Tignes en Savoie (16°C à 2105 m d’altitude).

Suivez Météo France sur Tweeter pour rester au fait des températures ainsi que conseils vigilance canicule.

Sources : Le ParisienL’Express