in

Dinosaures : deux nouveaux super-prédateurs découverts en Angleterre

Crédits : Anthony Hutchings

Une équipe de paléontologues annonce la découverte de deux nouveaux dinosaures de la famille des spinosauridés représentant chacun une nouvelle espèce. Leurs ossements ont été retrouvés sur l’île de Wight, en Angleterre. Ces prédateurs de neuf mètres de long dominaient probablement leur écosystème.

Une découverte exceptionnelle

Il aura fallu être patient. Les restes osseux de ces deux animaux ont en effet été découverts sur la plage, près de Brighstone, sur plusieurs années. Peu à peu, deux prédateurs se profilaient alors, d’abord trahis par des morceaux de leur crâne, puis de leur queue. Au total, les chercheurs disposent aujourd’hui de plus cinquante restes fossiles isolés dans les roches de la formation de Wessex, déposée il y a plus de 125 millions d’années.

D’après les analyses, dont les résultats sont publiés dans Scientific Report, ces deux dinosaures appartenaient à la famille des spinosauridés. Ces théropodes, dont le plus connu est probablement Spinosaurus, se caractérisaient par un crâne étroit et très allongé. Leur mâchoire et leur museau étaient également munis de dents coniques ainsi qu’une extrémité antérieure ayant une forme de spatule.

Le seul squelette de spinosauridé précédemment déterré au Royaume-Uni appartenait à Baryonyx, initialement découvert en 1983 dans une carrière à Surrey. Ces deux nouveaux dinosaures se distinguent chacun de cette espèce. “Nous avons trouvé que les crânes différaient non seulement du Baryonyx, mais aussi les uns des autres, suggérant que le Royaume-Uni abritait une plus grande diversité de spinosauridés qu’on ne le pensait auparavant”, souligne Chris Barker, principal auteur de ces travaux.

Pour le Dr Martin Munt, conservateur du Dinosaur Isle Museum, où ces nouveaux fossiles seront bientôt exposés, ces nouvelles découvertes consolident le statut de l’île de Wight comme l’un des meilleurs endroits pour les restes de dinosaures en Europe.

dinosaures
Silhouettes montrant les ossements découverts : Ceratosuchops inferodios au premier plan, Riparovenator milnerae à l’arrière-plan. Crédits : Barker et coll. 2021 et Dan Folkes

Deux prédateurs de neuf mètres de long

Le premier dinosaure vient d’être nommé Ceratosuchops inferodios qui pourrait se traduire par “le héron de l’enfer à face de crocodile à cornes“. Ce nom un peu barbare fait ici référence au style de chasse du prédateur qui, selon les paléontologues, aurait été similaire à celui d’un héron. Ce dernier capture des proies aquatiques au bord des cours d’eau, mais son régime alimentaire peut également inclure des proies terrestres.

Le second spécimen vient d’être nommé Riparovenator milnerae en l’honneur de la paléontologue britannique estimée Angela Milner. Récemment décédée, elle avait déjà étudié et nommé Baryonyx il y a plusieurs décennies.

Bien que ces squelettes soient incomplets, les paléontologues estiment que Ceratosuchops et Riparovenator mesuraient environ neuf mètres de long, capturant des proies avec leurs crânes d’un mètre de long. À l’époque, ils évoluaient sous un climat méditerranéen dans un environnement de plaine inondable. De nombreux plans d’eau abritant divers poissons, requins et crocodiles offraient probablement à ces deux spinosauridés de quoi se nourrir.