in

Découverte d’une espèce de grenouille “chocolat”

Crédits : Steve Richards

Une équipe de chercheurs annonce la découverte d’une nouvelle espèce de grenouille. Comparée à d’autres espèces arboricoles connues pour leur peau verte, celle-ci développe quant à elle une peau brune, d’où son surnom de “grenouille chocolat”.

Une nouvelle espèce de grenouille a récemment été récemment décrite par les scientifiques du Queensland Museum. Vous la retrouverez dans les forêts pluviales des basses terres de Nouvelle-Guinée. Litoria mira, de son nom scientifique, est une rainette qui se distingue par sa peau brune tranchant avec le vert très vif de ses cousines arboricoles. Le plus proche parent connu de Litoria mira est la rainette verte australienne.

Échanges biotiques

Dans le cadre de ces travaux, les chercheurs se focalisaient sur l’habitat de la grenouille verte australienne commune (Litoria caerulea), sondant leurs populations dans la partie nord de l’Australie et de la Nouvelle-Guinée.

Les deux masses continentales, distantes de seulement 150 kilomètres à leur point le plus proche, étaient en effet reliées par un pont terrestre durant une grande partie du Tertiaire supérieur, lorsque le niveau de la mer était plus bas.  Il y a donc eu quelques transferts d’espèces entre les deux régions, et certaines (y compris la grenouille verte commune) y évoluent donc désormais.

Cependant, les climats dominants de ces deux régions contrastent notablement. En Nouvelle-Guinée, vous retrouverez ces grenouilles principalement dans la forêt tropicale, tandis qu’en Australie du Nord, vous les retrouverez principalement dans la savane.

Résoudre les échanges biotiques entre ces deux régions est essentiel pour comprendre comment les types d’habitats de forêt tropicale et de savane se sont élargis et contractés au fil du temps“, souligne Paul Oliver, chercheur au Queensland Museum et à l’Université Griffith.

La grenouille chocolat

Au cours de cette étude, les chercheurs ont enregistré les appels et collecté plusieurs grenouilles vertes, principalement dans les régions du sud de la Nouvelle-Guinée. Celles-ci partageaient de nombreux traits avec celles évoluant dans l’extrême nord du Queensland (Australie).

Cependant, certains appels enregistrés plus au nord, dans des zones de forêt marécageuses, étaient “plus profonds et râpeux”, répétés en de longues séries. Les chercheurs y ont repéré la fameuse “grenouille chocolat”.

grenouille chocolat
Litoria mira et sa jolie peau brune. Crédits : Steve Richards

Même si l’espèce est nouvellement décrite, le Dr Richards, coauteur de l’article, pense qu’elle est probablement répandue en Nouvelle-Guinée. “Son environnement très chaud, marécageux et infesté de crocodiles a probablement retardé sa découverte”, a-t-il déclaré.

Bien que la Nouvelle-Guinée ne soit pas un endroit que la plupart des Australiens connaissent bien; de nombreux groupes d’animaux sont partagés. Donc, comprendre la biodiversité en Nouvelle-Guinée nous aide à comprendre l’histoire et les origines de la faune unique de l’Australie”, conclut le chercheur.

Les détails de l’étude sont publiés dans l’Australian Journal of Zoology.