in ,

Une nouvelle espèce de coléoptère prénommée Chewbacca

L’imposant et très attachant Chewbacca, le personnage le plus poilu de l’univers « Star Wars », a une nouvelle homonyme — un petit charançon récemment découvert en Papouasie — Nouvelle — Guinée.

Van Dam / Laufa / Riedel
Crédits : Van Dam / Laufa / Riedel – Livesciences

Reconnaissable par ses meuglements rauques, le célèbre Wookie est surtout identifiable par l’énorme densité de poils — toujours propres — qui recouvrent son corps. Bien que l’insecte soit nettement plus petit et beaucoup moins velu que Chewie, c’est en l’honneur de cette particularité que l’une des quatre nouvelles espèces d’insectes récemment découvertes, non pas sur Kashyyyk, mais en Papouasie-Nouvelle-Guinée, a ainsi été nommée Trigonopterus chewbacca.

T. chewbacca est un charançon aptère, un type de scarabée que l’on retrouve généralement dans les litières de feuilles mortes qui tapissent les forêts. Phytophage, le minuscule insecte se nourrit de sève végétale. Sur le plan physique, le corps du mâle est noir avec des structures ressemblant à des cheveux sur ses antennes et ses jambes (d’où lui vient son nom), qui mesurent environ 0,13 pouce, soit 3,34 millimètres de longueur.

Les scientifiques (un trio de biologistes) auront, pendant dix jours, passé au peigne fin la litière de feuilles mortes d’une forêt sous des pluies incessantes pour trouver les coléoptères minuscules. Et c’est en recueillant 18 échantillons que les scientifiques ont découvert ces quatre nouvelles espèces, baptisées respectivement T. chewbacca, T. obsidianus, T.puncticollis et T. silaliensis. Endémiques aux forêts de la Mélanésie (un ensemble d’îles dans le Pacifique, près de l’Australie), aucun spécimen n’avait été jusque là été découvert sur l’île de Nouvelle-Guinée.

Bien que T. chewbacca soit la première espèce du genre à être ainsi nommée en l’honneur du personnage de « Star Wars », d’autres espèces portent déjà cet homonyme. Un papillon de nuit mexicain avait notamment déjà été baptisé Wockia chewbacca par le Proceedings of the Entomological Society of Washington en 2009.

D’autres personnages « Star Wars » ont également inspiré les scientifiques pour la nomination d’espèces nouvellement découvertes. Un ver marin fut notamment baptisé Yoda purpurata, en raison de sa ressemblance relative avec le plus grand des maîtres Jedi. Han solo est quant à elle une espèce de trilobite primitif ayant vécu à l’Ordovicien moyen (-488 à -444 millions d’années). Agathidium vaderi, lui, est un petit coléoptère baptisé en l’honneur d’Anakin, le papa de Luke.

Même Greedo le Jeune, le chasseur de primes malheureux tué par Han Solo dans le premier volet de la trilogie — Star Wars, un nouvel espoir — est commémoré avec un nom d’espèce — Peckoltia greedoi — un poisson — chat à tête plate qui lui ressemble étrangement.

Source : Livesciences

Brice Louvet

Rédigé par Brice Louvet

Brice est un journaliste passionné de sciences. Ses domaines favoris : l'espace et la paléontologie. Il collabore avec Sciencepost depuis près d'une décennie, partageant avec vous les nouvelles découvertes et les dossiers les plus intéressants.