in

Une nouvelle couche dans le manteau terrestre a-t-elle été découverte ?

Crédits : iStock

Une équipe de chercheurs annonce la découverte de ce qui semble être une ancienne couche supplémentaire de tectonique de plaque enfouie dans le manteau de la Terre sous l’Asie de l’Est. Si la découverte se confirme, elle pourrait notamment expliquer les nombreux tremblements de terre observés dans la région.

Le manteau terrestre correspond à la partie du globe terrestre située entre la croûte et le noyau externe de la Terre, d’environ 3 000 kilomètres d’épaisseur. Le manteau, bien que solide, est animé de courants de convection qui évacuent la chaleur et qui sont responsables des déplacements des plaques tectoniques. En fonction de la nature de ces mouvements, il arrive parfois que le fond de l’océan se retrouve déchiré et inondé de magma qui bouillonne dans le manteau. Il arrive également que les plaques se confrontent, provoquant ainsi des tremblements de terre, des chaînes de montagnes, des tranchées ou encore des volcans.

Lorsque les plaques entrent en collision, elles peuvent également provoquer un processus appelé subduction, par lequel une plaque tectonique océanique s’incurve et plonge sous une autre plaque avant de s’enfoncer dans le manteau. Grâce à une nouvelle technique d’imagerie permettant aux géologues de visualiser la structure intérieure de la Terre à l’aide des données sismologiques, une équipe de chercheurs de l’Université de Houston, au Texas, explique avoir découvert ce qui semble être de multiples plaques tectoniques ayant subi ce processus il y a entre 50 et 60 millions d’années, dans la zone de transition – une partie du manteau qui se trouve entre les sections supérieure et inférieure, à une profondeur de 410 et 660 km sous l’Asie du Sud-Est.

La découverte, qui vient d’être annoncée lors d’une conférence conjointe de la Japan Geoscience Union et de l’American Geophysical Union à Tokyo cette semaine, doit encore être confirmée par des pairs, mais si elle se confirme, de lourdes questions devront alors se poser. La découverte pourrait en effet expliquer les nombreux tremblements de terre observés et ressentis entre les îles Fidji et l’Australie. « Fondamentalement, 90% de la sismicité profonde de la Terre (plus de 500 km de profondeur) se produit dans la région de Tonga où nous avons découvert nos plaques« , explique le géologue Jonny Wu, principal auteur de cette étude.

Il semblerait donc que les profondeurs de la Terre nous réservent encore de belles surprises. Cette partie du monde continue en effet de nous surprendre, géologiquement parlant. Il y a quelques mois une étude suggérait l’existence d’un septième continent géologique appelé « Zealandia » caché sous notre nez depuis des millénaires.

Source