in

On sait qui va développer le nouveau rover lunaire de la NASA

Crédits : Northrop Grumman

Les sociétés Northrop Grumman, AVL, Intuitive Machines, Lunar Outpost et Michelin vont s’associer pour penser et construire un nouveau rover. Ce dernier sera utilisé par transporter les astronautes du programme Artemis sur la Lune.

Dans le cadre des missions Apollo 15, 16 et 17, les astronautes avaient pu se déplacer sur le sol lunaire au moyen de Lunar Roving Vehicles (LRV). Pesant seulement 260 kg, ces biplaces à propulsion électrique pouvaient évoluer à environ 18 km/h et transporter les astronautes jusqu’à 7,6 km du site d’atterrissage, favorisant ainsi l’exploration de notre satellite. Dans le cadre du programme Artemis, qui prévoit le retour des humains sur la Lune durant la seconde moitié de la décennie, les astronautes pourront profiter d’une version plus avancée de ces rovers.

Il y a quelques mois, la NASA avait en effet demandé à l’industrie spatiale de plancher sur le développement d’un véhicule de terrain lunaire (LTV) non pressurisé permettant l’exploration du pôle sud lunaire où seront établies les premières installations. La société Northrop Grumman a récemment conclu un accord avec AVL, Intuitive Machines, Lunar Outpost et Michelin pour concevoir et construire ce véhicule.

À chacun son domaine

Ce nouveau partenariat vient seulement d’être annoncé. Aussi, aucun détail sur la conception de ce rover ou ses spécifications n’a encore été publié. Ce que l’on sait en revanche, c’est que tous ces partenaires ont été sélectionnés pour leurs domaines d’expertise individuels. Tous travailleront de concert pour créer un véhicule entièrement intégré.

Dans le détail, Northrop Grumman, l’entrepreneur principal, s’occupera de l’intégration des systèmes, du stockage du fret, de la gestion de l’énergie, de l’avionique, la navigation, des capteurs, des commandes, de la planification de la mission. De son côté, AVL travaillera sur le système de propulsion électrique et Intuitive Machines sur le système d’atterrissage permettant de livrer le rover sur la Lune. Enfin, Lunar Outpost apportera son expertise sur les technologies d’atténuation de la poussière et les technologies thermiques tandis que Michelin se penchera sur le développement de pneus airless.

rover lunaire
Eugene A. Cernan conduisant un rover lunaire lors de la mission Apollo 17. Crédits : NASA

Pour aider à la conception de ce véhicule, les astronautes Harrison (Jack) Schmitt (Apollo 17) et Charles Duke (Apollo 16) donneront également leur avis sur la base de leurs expériences de conduite sur la Lune.

« Avec nos coéquipiers, nous fournirons à la NASA une conception de véhicule agile et abordable pour améliorer considérablement l’exploration humaine et robotique de la surface lunaire afin de permettre une présence humaine durable sur la Lune et finalement sur Mars« , a déclaré Steve Krein, de Northrop Grumman.

Rappelons que la NASA s’est également associée à la JAXA, l’agence spatiale japonaise, pour développer un plus grand véhicule, pressurisé cette fois, à l’intérieur duquel deux à quatre astronautes pourront évoluer pendant de longues périodes. Pour ce projet, la JAXA s’est associée à Toyota. Ce futur véhicule doit normalement s’appuyer sur la technologie de la pile à combustible rechargeable avec de l’hydrogène.