in

Un nouveau-né souffrant d’une maladie incurable devient le plus jeune donneur d’organes

Crédits : iStock

100 minutes après sa naissance, un bébé anglais est devenu le plus jeune donneur d’organes. Atteint d’anencéphalie, une absence de cerveau laissant présager une mort certaine, l’enfant, prénommé Teddy a offert ses reins à un adulte, prouvant le fait que les organes d’un nouveau-né peuvent être greffés chez des enfants et des adultes.

Un nouveau-né est devenu malgré lui un héros. L’histoire est tragique, mais elle ouvre de nouvelles possibilités à la médecine pour les transplantations. Souffrant d’une maladie incurable, Teddy qui n’a survécu que 100 minutes après sa naissance, est « le plus jeune donneur d’organes au Royaume-Uni », selon le NHS, le service public de santé du pays. Réalisée le 22 avril 2014 à l’hôpital universitaire du Pays de Galles, l’opération n’a été révélée qu’en milieu de semaine dernière. « Jusqu’à une période relativement récente, il n’y avait pas de dons (d’organes) de bébé de moins de deux mois », a expliqué le chirurgien qui a effectué l’opération, Niaz Ahmad.

La maladie avait été diagnostiquée à la douzième semaine de grossesse et la mère s’était vu proposer un avortement thérapeutique. Les parents, Jess Evans et Mike Houlston, habitants de Cardiff, « voulaient voir s’il y avait une chance pour que Teddy devienne donneur d’organes ». « Je suis une grande partisane du don d’organe, et la pensée qu’il pourrait vivre à travers quelqu’un est juste stupéfiante », confie la mère du nourrisson.

Selon le Dr Paul Murphy, un spécialiste des transplantations, Teddy « a été le plus jeune donneur d’organes au Royaume-Uni » et ce don « fera date » dans l’histoire des transplantations. Un adulte souffrant d’insuffisance cardiaque a profité de ce don d’organes. « Jusqu’à une période relativement récente, il n’y avait pas de dons de bébé de moins de deux mois », explique Niaz Ahmad. »Il existe pourtant des preuves qui montrent que de nombreux organes de bébés peuvent être transplantés avec succès sur des enfants et des adultes« , poursuit-il.

« Il est mort et a vécu en héros. Nous ne pouvons dire à quel point nous sommes fiers et espérons que l’histoire de Teddy servira d’exemple pour d’autres familles » concluent les parents.

Selon le NHS, plus de 10.000 personnes ont besoin d’un don d’organe au Royaume-Uni.

Source : AFP