in

Que sait-on de ce nouveau mosasaure identifié au Mexique ?

mosasaure
Crédits : Julian Johnson/Flickr

Une équipe de paléontologues annonce avoir identifié une nouvelle espèce de mosasaure plioplatecarpine à partir d’un crâne presque complet découvert dans la formation d’Agua Nueva au Mexique. Baptisée Yaguarasaurus regiomontanus, cette créature marine aurait vécu il y a environ 90 millions d’années, pendant le Turonien du Crétacé.

Des reptiles exceptionnels

Les mosasaures étaient un groupe de reptiles marins prédateurs qui ont prospéré pendant la période du Crétacé, il y a environ 98 à 66 millions d’années. Appartenant à la famille des Mosasauridae, ces créatures étaient étroitement liées aux lézards et aux serpents d’aujourd’hui.

Physiquement, ils avaient des corps fuselés, des nageoires et une queue puissante, ce qui les rendait extrêmement habiles dans l’eau. Leur tête était également dotée de mâchoires puissantes avec des dents coniques adaptées à la capture de proies.

Répandus dans les océans du monde entier, et colonisant une grande variété d’habitats marins, certains mosasaures comptaient parmi les plus grands reptiles marins de tous les temps. Les plus grands spécimens pouvaient atteindre des longueurs remarquables, dépassant fréquemment les dix mètres, et pouvant aller jusqu’à dix-sept mètres pour certaines espèces. Celui qui nous intéresse aujourd’hui était un peu plus petit. D’après ses restes fossiles, l’animal mesurait environ 5,2 mètres de long.

mosasaure
Une illustration de Yaguarasaurus regiomontanus . Crédits : Luis Rey / Museo del Desierto.

Un crâne bien conservé

Le crâne de ce mosasaure, baptisé Yaguarasaurus regiomontanus, a été fouillé dans l’État de Nuevo Leon, au nord-est du Mexique.

La découverte a plus précisément été faite dans une couche de calcaire laminée dans la formation d’Agua Nueva. Cette formation est connue pour préserver de manière exceptionnelle des fossiles de poissons et de reptiles marins. L’environnement de dépôt, caractérisé par des conditions anoxiques (pauvres en oxygène), a probablement contribué à la conservation exceptionnelle du crâne de Yaguarasaurus regiomontanus.

Le crâne de ce mosasaure est noté comme étant bien conservé, ce qui signifie qu’il offre aux chercheurs une opportunité exceptionnelle d’étudier de près la morphologie, l’anatomie et d’autres caractéristiques. Bien que présentant des similitudes avec une espèce colombienne, Yaguarasaurus regiomontanus présente ici des caractéristiques dérivées suggérant des liens plus étroits avec des plioplatecarpines (une sous-famille de mosasaures) ultérieurs.

mosasaure
Le crâne fossile de Yaguarasaurus regiomontanus. Barre d’échelle 10 cm. Crédits : Rivera-Sylva et al ., doi : 10.1016/j.jsames.2023.104694.

L’identification de Yaguarasaurus regiomontanus au Mexique est également un élément clé. Il s’agit en effet du premier signalement de ce genre de mosasaures dans le pays, ce qui offre des informations précieuses sur la répartition géographique de ces reptiles marins préhistoriques.

Les détails de l’étude sont publiés dans le Journal of South American Earth Sciences.