in

Un nouveau matériau inspiré de la peau aux propriétés étonnantes

Crédits : Capture vidéo

Des chercheurs du MIT ont développé un film souple recouvert de picots microscopiques orientables grâce à un champ magnétique. Il est ainsi possible de modifier les propriétés d’une surface de façon économique.

La science ne cesse de copier la nature pour avancer. La dernière idée en date de chercheurs du MIT est de fixer des sortes de micropoils invisibles à l’œil nu sur une membrane de silicone. En exposant ce matériau à un champs magnétique, il est possible de changer l’orientation des « poils » selon un certain motif.

La peau de l’intérieur des narines est dotée de cils qui empêchent (dans la mesure du possible) les fluides de descendre. De même, il est possible de contrôler la façon dont un liquide s’écoule sur ce matériau en modifiant sa structure. Par exemple, si l’on en recouvre un pare-brise, on pourrait optimiser le ruissellement de l’eau de pluie dessus et donc améliorer la visibilité.

De même, grâce à ce matériau, il devient possible de modifier la manière dont la lumière est réfléchie par la surface  d’un objet. Cela ouvre de nouvelles voies dans le secteur des technologies furtives. Le faible coût de sa fabrication le rend accessible et sa souplesse en facilite l’utilisation dans de nombreux domaines.