in

Nous sommes officiellement entrés dans un tout nouveau cycle solaire

À gauche avril 2014, à droite décembre 2019 Crédits : NASA / SDO

Loin des malheurs de notre planète, le Soleil a connu une année plutôt calme. Un récent examen de son activité confirme ce que beaucoup soupçonnent depuis quelques mois : notre étoile est entrée dans un nouveau cycle solaire depuis décembre 2019.

Nous savons depuis le milieu du 18e siècle que notre Soleil évolue selon un cycle de 11,2 ans, durant lesquels son activité varie entre un maximum et un minimum. Les scientifiques utilisent les taches solaires, résultats d’un champ magnétique extrêmement complexe, pour suivre la progression de ces modèles successifs. Il y a eu 24 de ces cycles depuis que les observations ont été enregistrées pour la première fois.

Il y a quelques mois, des chercheurs du Space Weather Prediction Center (SWPC, États-Unis) avaient souligné trente jours consécutifs sans aucune tache visible. Le signe, selon eux, que nous étions  proches de rentrer dans un nouveau cycle solaire. Une équipe indienne d’IISER Kolkata avait également confirmé ces soupçons, rapportant l’inversion du champ magnétique solaire au début de l’année 2020.

Un panel composé d’experts de la NASA et de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA), après un examen approfondi de l’activité de notre étoile, confirme effectivement que décembre 2019 a bel et bien marqué le début du cycle 25.

Pour déterminer le début ce nouveau cycle, les chercheurs ont consulté les données mensuelles sur les taches solaires compilées par le World Data Center for the Sunspot Index and Long-term Solar Observations, situé à l’Observatoire royal de Belgique à Bruxelles.

cycle solaire
Différence entre un Soleil actif pendant le maximum solaire (à gauche, capturé en avril 2014) et un Soleil calme pendant le minimum solaire (à droite, capturé en décembre 2019). Crédits: NASA / SDO

Le Soleil peut toujours nous surprendre

Désormais, les experts s’attendent à ce que l’activité du Soleil augmente petit à petit, nous menant vers le prochain maximum prévu en juillet 2025. Doug Biesecker, coprésident du panel et physicien solaire au Space Weather Prediction Center de la NOAA (Colorado), prédit que ce nouveau cycle sera “aussi fort” que le dernier cycle solaire, considéré comme “inférieur à la moyenne”.

Néanmoins, «ce n’est pas parce que c’est un cycle solaire inférieur à la moyenne qu’il n’y aura pas de risque de conditions météorologiques spatiales extrême», a-t-il expliqué. «L’impact du soleil sur notre vie quotidienne est bien réel et existe. Aussi nous le surveillons 24h / 24, 7j / 7 et 365 jours par an, car il est toujours capable de nous surprendre».

Pour les intéressé·e·s, des astronomes ont récemment compilé toutes les images prises par l’Observatoire de la dynamique solaire (SDO) entre le 2 juin 2010 et le 1er juin 2020 dans le but de créer un time-lapse témoignant de l’activité solaire au cours de cette période. Chaque seconde de la vidéo représente ici un jour de la vie de notre étoile. Et si vous avez l’oeil, vous remarquerez d’ailleurs le bref transit de Vénus opéré le 6 juin 2012.