in

Nous pouvons désormais dépister le cancer grâce au son des vagues

Crédits : NeuPaddy / Pixabay

Le son des vagues pourrait aider au dépistage du cancer, selon une équipe de chercheurs de l’Université de Carnegie-Mellon et de Pennsylvanie. Et voici comment.

Lors d’un test sanguin, émettre des micro-sons de vagues permet de distinguer les cellules cancéreuses des leucocytes, c’est-à-dire des globules blancs. En effet, l’onde sonore qui rebondit sur une cellule est différente selon sa taille, son volume et sa densité. Les scientifiques peuvent alors déceler une cellule cancéreuse qui ne renverra pas le même son qu’une cellule saine.

Les tests de dépistage réalisés à partir d’anticorps impactent sur la structure et la composition chimique de la cellule cancéreuse et altèrent son étude. Le son des vagues, en revanche, permet de ne pas perturber la structure de la cellule, en l’isolant des autres. Le coût et la durée du test sont également un avantage considérable pour cette nouvelle méthode : le test de dépistage par anticorps est très coûteux et les tests par ultrasons sont 20 fois plus longs. Cette pratique permettrait également de voir l’évolution du cancer en temps réel.

Cette méthode permettrait de « rendre possible non seulement une analyse plus précise et exhaustive des cellules cancéreuses, mais également offrir, potentiellement, de meilleurs traitements contre le cancer, en utilisant des tests moins intrusifs pour l’organisme, prenant en compte la difficulté des patients cancéreux à résister à la chimiothérapie, et permettant des détections plus précoces », selon les chercheurs.

Sources : Slate, Fusion.

– Crédits photo : S. Veyrié