in ,

Notre système immunitaire pourrait avoir du mal face à des micro-organismes d’autres planètes !

Crédits : mmmCCC / Pixabay

Selon une étude britannique, le système immunitaire des mammifères, dont les humains, pourrait éprouver de grandes difficultés face à d’éventuels micro-organismes provenant d’autres planètes. Les difficultés seraient relatives à l’identification de ces microbes et donc, à la défense de l’organisme face à leurs attaques.

Théoriser des formes de vie extraterrestres

La conquête de l’espace pose des questions de santé. En effet, les humains que l’on enverra coloniser la Lune et Mars devront notamment faire face aux changements de gravité et aux rayonnements cosmiques. Citons également certaines études suggérant qu’un voyage longue durée dans l’espace pourrait affecter profondément le cerveau ou encore les intestins.

Dans une étude parue dans la revue Microorganisms le 17 juillet 2020, des chercheurs de l’Université d’Exeter (Royaume-Uni) s’intéressent également à une potentielle exposition à des micro-organismes venus d’une autre planète où la vie se serait développée.

La principale auteure de l’étude, Katja Shaefer, rappelle dans un communiqué que la vie sur Terre repose sur 22 acides aminés essentiels. Or, l’intéressée indique que ces recherches ont permis de théoriser des formes de vie ayant évolué dans un environnement avec des acides aminés différents. Les scientifiques évoquent donc des exo-peptides contenant des acides aminés rares sur notre planète.

mars
Des micro-organismes extraterrestres (notamment martiens) pourraient contaminer les astronautes en mission mais également la Terre !
Crédits : Aynur_zakirov / Pixabay

Une conclusion plutôt inquiétante

Surtout, les meneurs de l’étude ont affirmé avoir testé la capacité du système immunitaire d’un mammifère à les détecter. Il s’agissait également de comprendre comment l’organisme pourrait se défendre face à une éventuelle attaque de microbes extraterrestres. Afin d’évaluer cette capacité, les chercheurs ont utilisé des souris, dont le système immunitaire est très proche de celui des humains.

Ainsi, les chercheurs ont exposé les cellules immunitaires des souris à deux exo-peptides. Ces derniers imitaient la structure d’exo-peptides fréquemment retrouvés sur le corps des météorites. Après l’exposition, les scientifiques ont bien noté le déclenchement d’une réponse immunitaire. Cependant, celle-ci était d’une intensité assez faible par rapport à ce qui est observable en temps normal.

La conclusion de l’étude n’est encore qu’une hypothèse mais cette dernière est assez préoccupante. En effet, les chercheurs estiment qu’un contact humain avec des micro-organismes extraterrestres pourrait représenter un risque immunologique. Il s’agit d’un risque pour les astronautes en mission mais également pour la Terre. En effet, certaines missions spatiales ont pour objectif de ramener des échantillons de Mars et autres exoplanètes !