in

Notre organisme assimile mieux les médicaments à certaines heures de la journée

medicament
Crédits : stevepb / Pixabay

Au quotidien, notre corps fonctionne selon des horaires prévisibles. Selon une étude, il faudrait prendre ses médicaments à certaines heures idéales afin que ceux-ci soient mieux assimilés par l’organisme. Autrement dit, il faudrait prendre en compte notre horloge biologique.

Un décalage entre l’hôpital et les patients

L’organisme fonctionne selon des cycles similaires d’une journée, également connus sous le nom de rythmes circadiens. Ces derniers agissent sur pratiquement toutes les cellules, tissus et autres organes du corps humain. Évidemment, la majorité des fonctions physiologiques sont concernées. Toutefois, les hôpitaux ont aussi des rythmes quotidiens, mais ces derniers diffèrent souvent de l’horloge interne des patients.

Une étude pilotée par le Cincinnati Children’s Hospital Medical Center (États-Unis) publiée dans la revue PNAS le 1er octobre 2019 s’est intéressée à cette question. Dans les hôpitaux, les médecins donnent souvent les médicaments le matin. Ceci est évidemment très pratique pour leur organisation, elle-même déterminée par les heures d’ouverture des établissements.

médecin médecine
Crédits : iStock

Bien qu’intelligent, notre corps n’est pas un système stable. Autrement dit, le rythme interne propre aux individus fait que le moment de la journée peut jouer sur l’efficacité du traitement ainsi que sur l’intensité des éventuels effets secondaires.

Aucune réflexion sur les heures idéales

Selon les meneurs de l’étude, les heures d’administration des médicaments ne sont pas uniformément réparties. Ces derniers évoquent des poussées le matin et des accalmies la nuit. Il y a néanmoins un pic entre 8h00 et 10h30. Or, les symptômes de refroidissement et d’allergie sont plus intenses le matin. Toutefois, les brûlures d’estomac arrivent plutôt le soir. C’est également le cas des problèmes de la fonction hépatique ou encore concernant la circulation sanguine.

Par exemple, citons les personnes prenant quotidiennement de l’aspirine afin d’éviter les caillots sanguins pouvant générer des AVC et crises cardiaques. Le fait est que ces événements interviennent souvent au petit matin. Une étude publiée en 2014 suggérait que cette prise d’aspirine était plus efficace le soir. Le médicament semble épargner davantage la paroi de l’estomac dans le cas d’une prise avant le coucher.

Malgré une documentation assez riche sur la question, la plupart des médicaments sont administrés sans aucune réflexion concernant ces heures idéales. Évidemment, appliquer une telle planification s’avère compliqué au regard des emplois du temps surchargés du personnel soignant. Toutefois, dans un système idéal, les médecins pourraient évaluer à quel moment de la journée les médicaments sont plus efficaces et engendrent le moins d’effets secondaires.