in

Notre Galaxie aurait-elle été bousculée par une autre il y a quelques centaines de millions d’années ?

Crédits : Pixabay / skeeze

L’Univers est un espace chaotique en constante évolution, où certaines étoiles et trous noirs s’entrechoquent. Il arrive également parfois que des galaxies se frôlent. La Voie lactée pourrait d’ailleurs encore être en train de se remettre de l’une de ces rencontres cosmiques.

Nous savons que d’ici 4 ou 5 milliards d’années, notre Galaxie devrait rencontrer sur sa route sa plus grande voisine Andromède. La plus grande pourrait alors manger la plus petite, mais il est également possible que la Voie lactée en réchappe. Il s’agit là de prévisions futures, mais qu’en est-il du passé ? Un article particulièrement intéressant, qui fait suite aux données publiées de la mission Gaia il y a quelques jours, décrit la possibilité qu’une forte force gravitationnelle ait effectivement fait des vagues dans notre Galaxie, comme une pierre dans un étang, il y a entre 300 millions et 900 millions d’années.

«Nous avons ici la preuve que notre disque galactique a souffert de perturbations, l’amenant à un état de déséquilibre, qui pourrait bien être dû à l’interaction avec une galaxie satellite externe», écrit l’équipe de chercheurs menée par Teresa Antoja, de l’Université de Barcelone (Espagne), dans un papier publié la semaine dernière sur le serveur de pré-impression arXiv.

L’Agence Spatiale Européenne publiait en effet mercredi dernier une carte recensant 1,7 milliards d’étoiles de la Voie lactée. Cela incluait le mouvement apparent de 1,3 milliard d’étoiles dans le ciel et les vitesses réelles pour plus de 7 millions d’étoiles. Cette nouvelle étude s’appuie donc ici sur ces données, la vitesse apparente de ces étoiles révélant que notre Galaxie pouvait – encore aujourd’hui – se remettre d’un “coup gravitationnel” porté il y a quelques centaines de millions d’années, ce qui est relativement récent sur le plan cosmique. Pour les chercheurs, cela pourrait être dû à une rencontre rapprochée avec la galaxie naine du Sagittaire, une collection d’étoiles en orbite autour de la Voie lactée que vous retrouverez à environ 70 000 années-lumière.

Ainsi, aussi imposante que soit notre Galaxie, il est possible que celle-ci se soit faite légèrement “chatouiller” il y a quelques centaines de millions d’années. Il est important de noter que ces résultats n’ont pas encore été officiellement examinés par d’autres scientifiques.

Source