in

En Norvège, les véhicules électriques prennent le dessus

Crédits : andreas160578/pixabay

En 2020, la Norvège est devenue le premier pays au monde à vendre plus de véhicules électriques que de moteurs à essence, hybrides et diesel réunis. Et il n’est pas prêt de s’arrêter là.

Nous savons que la France veut interdire la vente de voitures diesel et essence dès 2040. La Californie vise quant à elle l’année 2035 et le Royaume-Uni 2030. La Norvège est en revanche beaucoup plus optimiste avec une année charnière fixée à 2025. En ce sens, le gouvernement propose depuis longtemps de nombreux avantages aux propriétaires de véhicules électriques tels que la réduction de la taxe routière, la suppression des frais de péage et des ferries publics ou encore en proposant une offre de stationnement gratuit dans les parkings municipaux. Depuis 2005, les conducteurs de véhicules électriques sont également autorisés à utiliser les voies réservées aux bus.

Toutes ces incitations ont naturellement porté leurs fruits. Au cours de ces dernières années, les véhicules électriques se sont multipliés en Norvège, mais l’année 2020 semble avoir été une année charnière.

Un nombre record de voitures électriques vendues

D’après les chiffres publiés par la Fédération routière norvégienne (OFV), les véhicules électriques représentaient en effet 54,3% des ventes de voitures neuves l’année dernière contre 42% en 2019. En parallèle, les véhicules équipés de moteurs diesel, qui représentaient 75,7% du marché norvégien en 2011, n’ont représenté que 8,6% des ventes opérées en 2020.

Selon le rapport d’OFV, la marque Audi s’est particulièrement illustrée l’année dernière avec 9227 de ses véhicules e-tron vendus dans le pays. Le modèle 3 de Tesla, leader en 2019, a été relégué à la seconde place avec tout de même 7770 véhicules vendus. L’ID.3 de Volkswagen, une voiture électrique compacte, s’est classée en troisième position avec 7 754 voitures vendues.

Notez que le SUV Model Y de Tesla devrait notamment être disponible sur le marché norvégien au cours des prochains mois, tout comme les premiers SUV électriques de Ford, BMW et Volkswagen. Aussi, Øyvind Thorsen, directeur général d’OFV, s’attend à ce que davantage de modèles électriques soient commercialisés en 2021. D’après les estimations, ces derniers devraient représenter plus de 65% des ventes de voitures neuves cette année.

Tesla norvège voitures électrique
Crédits : Pixabay

À noter également que la quasi-totalité de l’énergie domestique de la Norvège provient de l’hydroélectricité, contrairement à de nombreux autres pays qui dépendent encore majoritairement des combustibles fossiles pour produire leur électricité.

Enfin, la Norvège compte également révolutionner d’autres modes de transport. Ruter, l’opérateur des transports publics d’Oslo, a notamment investi dans 70 bus électriques en début d’année 2019. Scandinavian Airlines travaille également avec Airbus et Avinor, l’opérateur public des aéroports du pays, dans le but de proposer des avions à propulsion électrique sur les vols court-courriers d’ici 2030.