in

Norvège : la dernière voiture neuve essence ou diesel sera-t-elle vendue en 2022 ?

Crédits : geralt/pixabay

La Norvège s’est fixé pour objectif d’éliminer la vente de nouvelles voitures à essence ou diesel dès 2025. Si les tendances se poursuivent, il n’y aura quasiment plus de voitures thermiques d’ici avril 2022.

Dans le monde, plusieurs pays se sont fixé des objectifs, certains plus ambitieux que d’autres. Nous savons notamment que la France aimerait interdire la vente de voitures diesel et essence dès 2040, quand la Californie vise l’année 2035 et le Royaume-Uni l’année 2030. La Norvège a quant à elle fixé la barre beaucoup plus haut avec une année charnière fixée à 2025.

En ce sens, le gouvernement propose depuis des années plusieurs avantages aux propriétaires de véhicules électriques. Citons la réduction de la taxe routière, la suppression des frais de péage et des ferries publics. Depuis une quinzaine d’années, les conducteurs de véhicules électriques sont également autorisés à utiliser les voies réservées aux bus.

Bientôt le “tout électrique” en Norvège ?

Toutes ces incitations ont porté leurs fruits. En 2017, les voitures essence et diesel représentaient un quart des ventes de voitures neuves. Parallèlement, sur la même période en 2021, elles représentaient respectivement 4,93 % et 4,73 % des ventes pour un nombre comparable de ventes globales.

À ce rythme, il n’y aura bientôt quasiment aucune demande pour les voitures à moteur. Selon une analyse publiée dans le magazine de la Fédération norvégienne de l’automobile Motor, qui s’appuie sur les données du Conseil norvégien d’information sur la circulation routière (OFV), la demande en voitures à essence et diesel pourrait en effet être nulle dès avril 2022.

Petit point à noter tout de même : ces statistiques intègrent les voitures hybrides. Or, ces véhicules utilisent tirent toujours un peu de leurs énergies des combustibles fossiles. Elles représentent aujourd’hui moins de 10 % des ventes de voitures neuves.

Toujours est-il que quatorze des quinze véhicules les plus vendus en Norvège aujourd’hui sont toutes des véhicules électriques (un seul hybride). Selon un récent rapport de la Fédération routière norvégienne, le modèle e-tron de la marque Audi, le modèle 3 de Tesla et l’ID.3 de Volkswagen figurent sur les trois premières marches du podium. Le modèle thermique le plus populaire, Le Tiguan de Volkswagen, ne se place quant à lui qu’au 38e rang de ce classement.

Tesla model X norvège
La Tesla Model X. Crédits : JCT 600 / Flickr

Naturellement, il sera encore possible d’avoir une voiture essence ou diesel pendant de nombreuses années en Norvège, notamment grâce au marché de l’occasion. Toutefois, le fait que la population norvégienne se tourne massivement vers les véhicules électriques depuis plusieurs années, au point de devancer les objectifs fixés par son gouvernement, est évidemment encourageant, d’autant que la quasi-totalité de l’énergie domestique de la Norvège provient de l’hydroélectricité.