in ,

Non, le prétendu alignement planétaire de ce dimanche ne vous rendra pas plus léger

Crédits : LoganArt / Pixabay

Vous l’avez peut-être vu passer : le 4 janvier, un alignement planétaire en Jupiter et Pluton va diminuer la gravité sur Terre, et nous allons tous nous sentir plus légers. La rumeur est un recyclage d’un canular qui prédisait exactement la même chose pour janvier 2014, et trouve son origine dans un poisson d’avril de… 1976.

Nous avons déjà eu droit à un superbe « hoax » astronomique il y a quelques mois, quand un site québécois douteux avait annoncé que la Terre serait plongée dans le noir pendant trois jours. Cette fois-ci, la rumeur a démarré quand le site web anglophone DailyBuzz a publié un article, accompagné d’une capture d’écran d’un « tweet » de la NASA, qui annonce que nous serons tous en apesanteur le 4 janvier suite à un alignement planétaire entre Jupiter et Pluton. Seulement voilà : la NASA n’a jamais fait une telle annonce. Pour vous en convaincre, tapez vos mots-clés favoris en rapport avec les alignements planétaires et l’absence de gravité (en anglais) dans la barre de recherche de Google, suivie de « site:nasa.gov » pour trouver les pages du site de l’agence spatiale en rapport avec l’allégation. Encore mieux, copiez le texte du tweet, et ajoutez « site:twitter.com/nasa » pour n’afficher que les résultats en provenance du compte Twitter de l’agence spatiale, et admirez une page vide de résultat.

Si la NASA n’a jamais annoncé ce phénomène, c’est parce que l’affirmation qui circule sur le web est doublement fausse. Pour commencer, aucun alignement planétaire remarquable ne pointera le bout de son nez le 4 janvier : Pluton et Jupiter seront même à l’opposé l’une de l’autre. Mais le plus important est qu’aucun alignement planétaire ne peut entrainer une variation notable de la gravité sur Terre. Le vérifier est l’affaire d’une simple formule mathématique. On trouve ainsi que même la Lune, qui est des milliers de fois plus proche de nous que Jupiter n’a presque pas d’effet sur nous, en modifiant notre poids de 0.000035 % tout au plus. À titre de comparaison, la gravité peut varier de près de 1 % selon l’endroit où nous nous trouvons sur Terre. Et les autres planètes du système solaire nous affectent encore moins : l’influence de la planète la plus massive, Jupiter sur la Terre est du dixième de millième de celle de la Lune.

 Mais les alignements ? Ils n’ont en fait rien de spécial d’un point de vue physique. Quand deux corps sont alignés, il suffit d’additionner les forces que chacun d’entre eux exerce pour trouver leur influence gravitationnelle totale. Si on fait le calcul avec toutes les planètes du système solaire, leur effet reste totalement négligeable, et est comparable à l’attraction (gravitationnelle) qu’une petite voiture peut exercer à une distance de 10 mètres.

En plus de relayer une information fausse, DailyBuzz n’a même pas fait preuve d’imagination en publiant ce canular. L’« information » était déjà apparue sur un site anglophone, News Hound en 2013, et annonçait le « Zero G day » pour le 4 janvier… 2014 ! Mais l’origine de la blague remonte à 1976, quand un astronome britannique facétieux avait déclaré pour le premier avril que chacun pourra ressentir une diminution de son poids. Le scientifique en question, Patrick Moore était aussi un vulgarisateur scientifique et avait fait son annonce à la radio, sur BBC 2. La plaisanterie avait très bien fonctionné, et les auditeurs ne manquèrent pas d’appeler le standard de l’émission pour reporter qu’ils se sentaient bien plus légers.

Dans ce cas en particulier, l’allégation est ridicule et la plupart des gens ne se feront pas avoir. Mais il vaut mieux éviter d’utiliser son « flair » pour détecter les foutaises, qui peuvent être bien plus subtiles. Mieux vaut faire ses recherches, appuyées sur des sources crédibles, et surtout évaluer chaque affirmation à la lumière des connaissances scientifiques.