in ,

Que se passe-t-il lorsque l’on retire leur smartphone à des personnes narcissiques ?

smartphone
Crédits : Kar-Tr / iStock

Dans le cadre d’une étude, des chercheurs ont récemment exploré le phénomène de nomophobie, c’est-à-dire lorsque des personnes ont une dépendance extrême au téléphone portable. Pour ce faire, des scientifiques ont questionné sur le sujet plusieurs centaines d’individus, dont certains enclins au narcissisme.

Un lien fort entre narcissisme et nomophobie

Les individus narcissiques présentent un sentiment de supériorité et paradoxalement un manque de confiance en eux que l’excès de narcissisme vient tenter de combler en l’occurrence (on parle alors de narcissisme compensatoire). Ces traits narcissiques chez une personne peuvent alors avoir une influence sur ses interactions avec d’autres individus, ses réactions et son comportement.

Dans le cadre d’une étude publiée dans le Journal of Psychology en septembre 2023, des chercheurs de l’Université Alexandru Ioan Cuza (Roumanie) ont ainsi tenté de savoir si les personnes narcissiques réagissent différemment en l’absence de leur smartphone. Pour répondre à cette question, les auteurs de l’étude ont interrogé 559 personnes âgées de 18 à 45 ans à propos de leurs traits narcissiques, leur dépendance aux réseaux sociaux ainsi que leur niveau de stress.

Et si de plus en plus de personnes affirment ressentir un malaise ou de l’anxiété en l’absence de leur téléphone portable, les chercheurs roumains disent avoir établi un lien entre narcissisme et signes plus flagrants de nomophobie. Par ailleurs, si les individus narcissiques semblent être plus enclins à la nomophobie, ce phénomène semblerait toucher majoritairement les jeunes, selon les résultats du sondage.

smartphone addiction
Crédits : Artursfoto / iStock

Un niveau de stress plus élevé

En temps normal, la privation de smartphone peut déclencher chez certains individus addicts (appelés les nomophobes) des troubles du comportement, comme ce peut être le cas dans le cadre de n’importe quel sevrage à une addiction. Or, il semblerait que ces troubles s’amplifient particulièrement chez les personnes narcissiques. D’après les scientifiques, cela augmenterait en effet considérablement leur stress de ne pas pouvoir utiliser leur téléphone.

Dans le cadre d’une prochaine étude à venir, les chercheurs de l’Université Alexandru Ioan Cuza tenteront cette fois d’en découvrir les raisons.

Depuis quelques années, les études sur les effets du smartphone sur le cerveau ou encore le comportement se multiplient. En 2019, une étude suggérait par exemple que l’utilisation intensive du smartphone pouvait générer une dépendance à la dopamine, un neurotransmetteur qui joue un rôle dans la sensation de plaisir. La même année, d’autres recherches ont prouvé qu’une utilisation excessive peut fortement déstabiliser les étudiants. Ont été également mis en lumière certains problèmes de santé mentale qui conduisent notamment à une chute des résultats scolaires, une consommation plus importante d’alcool ou encore une instabilité émotive pouvant conduire à une multiplication des partenaires sexuels.