Il y a 700 variétés de bactéries différentes dans notre bouche alors forcément, quand deux personnes s’embrassent, c’est un impressionnant échange de bactéries. Selon une étude, un baiser avec la langue de 10 secondes implique 80 millions de bactéries.

Une étude néerlandaise, publiée dans Microbiome, avance que s’embrasser pendant 10 secondes entraîne l’échange de 80 millions de bactéries et qu’un couple qui s’embrasse 9 fois par jour finit par avoir une salive quasiment identique. Les 21 participants à l’étude ont répondu à des questions concernant leurs habitudes (la fréquence et la durée des baisers par exemple).

Après avoir réalisé des prélèvements sur leur langue et dans leur salive, les chercheurs ont invité un des partenaires de chaque couple à prendre un yaourt contenant des probiotiques. Les couples se sont ensuite embrassés et les scientifiques ont découvert, grâce aux prélèvements réalisés avant et après le baiser, qu’il y avait trois fois plus de bactéries dans la salive de celui qui avait mangé le yaourt. Bien entendu, l’étude ne se base que sur la participation de 21 volontaires et ce résultat est une moyenne.

Même si la salive devient similaire pour un couple qui s’embrasse 9 fois par jour, la composition bactérienne de la langue ne change pas de façon significative. Un couple qui dure depuis plus longtemps a en effet plus de chances d’avoir « une collection similaire de bactéries sur la langue », tout simplement parce qu’ils ont les mêmes habitudes en termes d’alimentation et de mode de vie.

Et si les baisers étaient en réalité bons pour notre santé ? Selon l’étude, ces couples pourraient mieux digérer et résister à des infections. « S’embrasser avec la langue (et un échange de salive) est un comportement de séduction spécifique aux humains et commun à 90 % des cultures connues », précise Remco Kort, un des auteurs de l’étude.

Sources : Sciences et Avenir, Huffington Post, Libération.