in

Antarctique : une colonie de reproduction géante de poissons des glaces découverte

Crédits : équipe AWI OFOBS

Alors qu’ils étudiaient les baleines à bord d’un brise-glace en Antarctique, des chercheurs allemands sont tombés sur un tout autre trésor. Au fond de la mer de Weddell, à plus de 300 mètres de profondeur, se dessinaient en effet les contours de milliers de nids de poissons des glaces, chacun gardé par un parent à l’apparence fantomatique dont les nageoires pectorales sombres étaient déployées comme des ailes de chauve-souris sur une couvée d’œufs.

Une découverte exceptionnelle

Il y a quelques mois, Autun Purser et son équipe de l’Institut Alfred Wegener surveillaient les populations de baleines en mer de Weddell à bord de leur brise-glace, le RV Polarstern. Un jour, alors qu’elle observait le fond marin grâce à la caméra remorquée à l’arrière du navire, l’une des membres de l’expédition, Lilian Böhringer, remarqua la présence de nombreux cratères sablonneux creusés dans le sol. Tous contenaient un unique poisson des glaces immobile sous lequel se cachait une couvée de plusieurs centaines d’œufs.

Originaires des océans froids du sud, ces poissons (Neopagetopsis ionah) sont les seuls vertébrés connus à manquer complètement d’hémoglobine dans leur sang. Pour cette raison, ils sont considérés comme « à sang blanc ».

Après la découverte initiale, l’équipe effectua plusieurs passages ultérieurs sur le site. Après une étude approfondie, ils dénombrèrent environ soixante millions de nids couvrant une superficie 240 kilomètres carrés.

Les chercheurs, qui publient leurs travaux dans la revue Current Biology, se trouvaient précisément sur place dans le but d’étudier une remontée d’eau environ deux degrés Celsius plus chaude que l’eau environnante. « Notre objectif était de voir comment le carbone passe de la surface au fond marin et quelles communautés se trouvent dans la colonne d’eau« , souligne le Dr Purser.

poissons des glaces antarctique
Chacun des nids était gardé par un adulte. Crédits : équipe AWI OFOBS

Un écosystème rare

À l’intérieur de la colonne, les chercheurs ont trouvé du zooplancton près de la surface, où de jeunes poissons des glaces viennent se nourrir après l’éclosion avant de retourner au fond de la mer pour se reproduire. En raison de cette source de nourriture, la présence de ces poissons des glaces était à prévoir, mais les chercheurs n’imaginaient pas une pépinière d’une telle ampleur.

En plus des poissons gardant les nids, la zone était jonchée de carcasses. Pour l’équipe, cela suggère que la colonie fait partie intégrante de l’écosystème local, servant très probablement de proie aux phoques de Weddell.

Avant de quitter la zone, les chercheurs ont laissé deux caméras pour observer le fonctionnement interne de cet écosystème. Ils prévoient par ailleurs de retourner sur place au printemps prochain.