in

Nicole va-t-elle menacer le prochain lancement lunaire de la NASA ?

artemis 1 nicole
Crédits : nasa

La NASA s’en tient toujours à sa date de lancement du 14 novembre pour sa mission lunaire Artemis 1, mais une tempête subtropicale nommée Nicole pourrait jouer les trouble-fête. Née dans les Caraïbes ce lundi, la dépression se développe dans l’océan Atlantique et semble sur le point de se diriger vers le Kennedy Space Center.

D’après le National Hurricane Center (NHC) américain, la dépression qui circulait dans les Caraïbes depuis plusieurs jours s’est finalement transformée en tempête subtropicale ce lundi 7 novembre. Selon les dernières projections, cette tempête baptisée Nicole affiche actuellement des vents moyens à 75 km/h. Elle arrivera aux Bahamas durant la journée de mardi avant de se diriger vers la Floride le lendemain. D’ici là, Nicole devrait gagner en intensité et en puissance.

Même si elle ne devrait pas devenir un ouragan majeur, la tempête Nicole devrait tout de même se faire entendre. De fortes pluies et des vents de surface supérieurs à 93 km/h sont également attendus d’ici jeudi 10 novembre pour une grande partie de la péninsule de Floride.

On reste sur le 14

Malgré ces menaces potentielles, la NASA a déclaré qu’elle garderait la fusée Space Launch System (SLS) de la mission Artemis 1 sur la rampe de lancement.

« Sur la base des données de prévision actuelles, les responsables ont déterminé que la fusée Space Launch System et Orion resteront au Launch Pad 39B« , a déclaré l’agence dans un communiqué. « Le personnel du Kennedy Space Center de Floride continuera de surveiller la météo, s’assurera que tout le personnel est en sécurité et évaluera l’état de la tentative de lancement du lundi 14 novembre pour la mission Artemis 1 au fur et à mesure que nous avancerons et recevrons des mises à jour précautions concernant la météo. »

fusée sls nicole
Crédits : NASA/Joel Kowsky

Rappelons qu’il y a plusieurs semaines, l’ouragan Ian avait déjà forcé l’agence à ramener la fusée SLS au bâtiment d’assemblage de véhicules du Kennedy Space Center par mesure de précaution. Les ingénieurs en avaient alors profité pour s’attaquer aux récurrents problèmes de fuite de carburant ayant forcé l’avortement des tentatives de lancement précédentes.

A priori, Nicole ne devrait donc pas menacer Artemis 1. Nous sommes désormais à moins d’une semaine de ce lancement très attendu, qui sonnera le top départ du programme Artemis. Si tout se passe comme prévu, la SLS enverra sa capsule Orion sans équipage en orbite autour de la Lune. Le vaisseau reviendra ensuite sur Terre un peu moins de trois semaines plus tard. Le retour des humains sur le sol lunaire se fera quant à lui dans le cadre de la mission Artemis 3, probablement en 2025 ou 2026. La NASA prévoit également un autre alunissage humain sur Artemis 4.