in

Des neurologues dévoilent une nouvelle cartographie ultra-précise du cerveau

Crédits : HypnoArt/Pixabay

Une équipe internationale de neurologues a réussi à identifier près de 100 nouvelles zones du cortex cérébral, portant à 180 le nombre de régions distinctes. Cette équipe a établi une toute nouvelle cartographie du cerveau à la précision encore jamais vue.

Une équipe de neurologues, d’ingénieurs et de spécialistes en informatique a établi une nouvelle cartographie du cerveau humain avec un degré de précision annoncé comme inédit. En effet, dans la revue Nature, ces chercheurs expliquent avoir identifié « avec un taux de détection d’environ 97 % », 97 nouvelles zones du cortex cérébral qui comprend la fameuse matière grise, et ce pour chacun des deux hémisphères. Ces zones viennent s’ajouter aux 83 autres déjà connues. « Ces nouvelles connaissances (…) devraient permettre d’expliquer comment notre cortex a évolué et le rôle de certaines zones » déclare Bruce Cuthbert, directeur de l’Institut américain de la santé mentale qui a contribué au financement de ces travaux.

Pour parvenir à cela, les scientifiques ont recueilli une multitude de données en combinant différentes méthodes d’imageries cérébrales pour scruter le cerveau de 210 adultes. Pour cela, ils ont utilisé un logiciel qu’ils ont eux-mêmes mis au point sur un autre groupe également composé de 210 adultes. « La situation est comparable à l’astronomie où les télescopes basés sur terre produisaient des images floues du ciel avant l’arrivée d’optiques adaptatives et des télescopes spatiaux » commente de son côté Matthew Glasser, l’un des auteurs de l’étude.

La précédente cartographie la plus précise du cerveau est à mettre à l’actif de Korbinian Brodmann, un neurologue allemand. Cela remonte à 1909, quand le neurologue avait publié une cartographie qui s’appuyait sur la répartition des cellules dans les différentes zones de cet organe. Il s’agissait d’une cartographie divisant le cortex en quelques dizaines de zones et qui est toujours utilisée de nos jours.

Source