in

Des neurobiologistes parviennent à “rajeunir” le cerveau de souris

Crédits : HypnoArt/Pixabay

Une équipe de neurobiologistes américains est parvenue à faire « rajeunir » le cerveau de souris adultes, grâce à la transplantation de neurones embryonnaires. Une avancée qui pourrait ouvrir de nouvelles portes sur la manière de traiter certains troubles mentaux.

Sera-t-il un jour possible de rajeunir le cerveau d’adultes humains ? Impossible de l’affirmer pour le moment, mais la science vient de faire une avancée en ce sens. En effet, une équipe américaine menée par le neurobiologiste Sunil Gandhi, de l’Université de Californie aux États-Unis, est parvenue à augmenter la plasticité cérébrale chez des souris adultes, en leur transplantant des neurones embryonnaires. Ce travail a été publié dans la revue Neuron.

La plasticité cérébrale représente la période au cours de laquelle le cerveau est jeune, plus flexible et sa capacité à apprendre au maximum. À l’âge adulte, les connexions neuronales sont moins flexibles et cette capacité devient plus faible.

Pour parvenir à augmenter la plasticité cérébrale de ces souris adultes, les neurobiologistes ont transplanté un certain type de neurones embryonnaires dans le cortex visuel de souris souffrant de troubles de la vue. Une fois implantés, ces neurones ont produit le neurotransmetteur GABA (acide γ— aminobutyrique), qui joue un rôle important, notamment pour la vue et le contrôle moteur.

Au terme de quelques semaines après la transplantation de ces neurones, il a été observé une nette amélioration de la vue chez ces souris. Pour les neurobiologistes, il n’est pas exclu qu’un jour cette technique soit appliquée à l’homme. En effet, celle-ci pourrait permettre de mieux traiter certains troubles mentaux.

Source : eurekalert