in

Népal : L’Everest change son parcours !

Crédits : Papa Lima Whiskey 2 / Wikimedia Commons

Le plus haut sommet du monde sera désormais accessible par un nouveau parcours. Les autorités du Népal veulent éviter un autre terrible accident tel que celui de l’an dernier qui avait causé le décès de 16 alpinistes.

L’Everest est le plus haut sommet du monde. Situé à 160 km de la capitale népalaise Katmandou, il culmine à 8 848 mètres d’altitude. Environ 4000 personnes ont réussi son ascension tandis que 300 d’entre elles auraient trouvé la mort en essayant (majoritairement des guides) depuis 1953 et le succès de Sir Edmund Hillary et Tenzing Norgay.

En avril 2014, l’accident de montagne le plus meurtrier de l’histoire cause le décès de 16 personnes sur un itinéraire inchangé depuis les années 90. Cet accident a donné à réfléchir aux autorités du pays dans l’élaboration d’un nouveau moyen d’accéder au sommet de l’Everest. L’année dernière fut une saison catastrophique pour le Népal.

« La nouvelle route amènera les alpinistes au centre de la tristement célèbre cascade de glace Khumbu juste au-dessus du camp de base de l’Everest, évitant ainsi la partie gauche du glacier où s’est produit l’avalanche » indique quotidien thaïlandais The Bangkok Post du 18 février 2015.

L’Agence France Presse (AFP) a interrogé Yangee Sherpa, membre du Comité de contrôle de la pollution dans la zone népalaise de Sagarmatha. Il estime qu’il sera « plus difficile de grimper, mais il y aura moins de danger d’accidents venant de la glace ou de la neige qui tombe depuis le sommet ».

LIRE AUSSI : Trop d’excréments humains polluent les pentes de l’Everest

La nouvelle route pensée par les autorités s’accompagnera d’autres mesures renforçant la sécurité et l’attractivité de la destination. Le Népal prévoit une amélioration des prévisions météorologiques et une meilleure réaction des secours en cas d’accident. Un camp de base sera ouvert, permettant de réagir à toute urgence médicale et tout problème entre alpinistes, tout en offrant une meilleure efficacité quant aux diffusions des prévisions du temps. Pour cette nouvelle saison débutant en mars 2015, le montant des permis d’escalade passera de 25 000 USD à 11 000, représentant une diminution de plus de moitié.

Le Népal a évidemment tout intérêt à préserver son tourisme de haute montagne, lui assurant des revenus très importants. En effet, le Népal est un des pays les plus pauvres du monde.

Sources : Courrier InternationalThe Bangkok PostMétro Montréal

– Crédits photo :  Papa Lima Whiskey 2

Yohan Demeure

Rédigé par Yohan Demeure

Licencié en géographie, j’aime intégrer dans mes recherches une dimension humaine. Passionné par l’Asie, les voyages, le cinéma et la musique, j’espère attirer votre attention sur des sujets intéressants.