in

La NASA repousse officiellement le retour des humains sur la Lune

Crédits : NASA

Ce mardi, les responsables de la NASA ont fourni une mise à jour du calendrier pour le retour des humains sur la Lune dans le cadre du programme Artemis. En raison de nombreux retards liés à des problèmes judiciaires, ce « nouveau pied » sur notre satellite ne pourra pas avoir lieu en 2024 comme prévu initialement.

La NASA vise 2025, au plus tôt

C’est Bill Nelson, l’administrateur de la NASA, qui a dirigé le briefing. Dans un premier temps, le responsable de l’agence spatiale américaine est revenu sur le rejet de la plainte de Blue Origin qui exhortait la NASA de prendre un second prestataire pour fournir les prochains atterrisseurs lunaires (programme HLS).

Portée devant un juge de la cour fédérale américaine, cette affaire avait entraîné une suspension de contrat de sept mois au cours desquels SpaceX et la NASA n’ont pu aller de l’avant. Ce nouveau retard, qui n’est que le dernier, repousse aujourd’hui le premier atterrissage humain probablement « au plus tôt en 2025« , a-t-il déclaré.

« J’ai parlé vendredi dernier avec Gwynne Shotwell« , a déclaré Nelson, faisant référence à la directrice de l’exploitation chez SpaceX. « C’est le premier contact que nous avons pu avoir au sujet du programme HLS, et nous avons tous les deux souligné l’importance de retourner sur la Lune aussi rapidement et en toute sécurité que possible« .

Rappelons que lorsque l’administration Trump avait créé ce programme Artemis au printemps 2019, le vice-président Mike Pence s’était fixé pour objectif de renvoyer des Américains sur la surface lunaire d’ici 2024. Sur le technique, cet objectif avait toujours été jugé trop ambitieux, mais jusqu’à présent, la NASA ne l’avait jamais officiellement reconnu.

artemis lune russie chine
Image conceptuelle d’un astronaute Artemis marchant sur la surface lunaire. Crédits : NASA

Un atterrissage « à vide » pour le Starship

Il y a également du changement dans le plan du programme. La première mission, Artemis 1, sera toujours une mission non habitée autour de la Lune, comme prévu (normalement en 2022). Artemis 2 enchaînera au plus tard en mai 2024 avec une mission habitée en orbite autour de la Lune, comme prévu, tandis que la mission Artemis 3 devait déposer au moins deux astronautes sur la surface lunaire.

Le changement intervient ici. La NASA exigera en effet un vol d’essai « intercalaire » impliquant un atterrissage sans équipage du véhicule Starship. L’objectif sera pour prouver que le vaisseau peut atterrir en toute sécurité sur la Lune et retourner en orbite. Bill Nelson n’a pas fixé de délai pour ce vol.

En attendant, SpaceX finalise également son système de lancement Starship. La société tentera un premier vol d’essai orbital l’année prochaine 2022 dès que la Federal Aviation Administration aura donné son feu vert.