La NASA renforce la fusée SLS pour son programme Artemis

SLS
Décollage de la SLS en novembre 2022. Crédits : Michael Cain / Spaceflight Now / Coldlife Photography

L’administration spatiale américaine, la NASA, s’engage dans des améliorations significatives de son programme lunaire Artemis. Elles ont pour objectif de renforcer les capacités des lanceurs SLS dans le but de poursuivre des missions d’exploration de plus en plus ambitieuses.

Le développement du Block 1B

La NASA se prépare à un nouveau chapitre dans l’exploration spatiale avec ses missions Artemis qui marqueront le retour de l’Homme sur la Lune. Dans le cadre de cette entreprise ambitieuse, l’agence spatiale américaine s’attèle à développer une version améliorée de sa fusée Space Launch System (SLS), appelée Block 1B, qui sera chargée de transporter des astronautes et du matériel vers notre satellite naturel.

Le développement du Block 1B représente une évolution naturelle du SLS qui a été pensé dès le départ pour évoluer vers des configurations plus puissantes et polyvalentes.

Cette nouvelle version permettra des missions plus ambitieuses, avec un transport d’équipage et de fret plus efficace et performant. Avec des premières fabrications déjà en cours au centre d’assemblage Michoud de la NASA et des préparatifs pour une série de tests qui se déroulent actuellement au centre spatial Stennis, l’agence spatiale américaine progresse activement dans la concrétisation de ses ambitions lunaires.

SLS
Le lancement de la fusée SLS dans le cadre de la mission Artemis 1 vu depuis le site de presse du Kennedy Space Center. Crédits : Josh Dinner

Un second étage beaucoup plus puissant

Le Block 1B du SLS comprend notamment deux changements majeurs par rapport à la version précédente. L’un des aspects clés de cette mise à niveau est le remplacement de l’étage de propulsion cryogénique intérimaire (ICPS) par un étage supérieur d’exploration (UES) à quatre moteurs. Ce nouvel étage offrira une autonomie considérablement accrue, permettant jusqu’à huit heures de mission après le lancement, contre deux heures pour l’ICPS actuel. De plus, un adaptateur d’étage universel fournira un espace de stockage supplémentaire pour transporter des composants volumineux, tels que des modules destinés à la future station spatiale Gateway de la NASA en orbite lunaire.

Ces évolutions permettront d’augmenter la capacité de charge utile du SLS qui passera d’environ 26,8 tonnes à environ 38 tonnes.

Cette nouvelle configuration confirme que le SLS Block 1B sera le principal moyen de transport des astronautes vers la Lune pour les années à venir, avec une fiabilité et une efficacité accrues.

En attendant, la NASA se prépare pour sa mission Artemis 2, dont le lancement est prévu en 2025. Au cours de ce vol, quatre astronautes feront le tour de la Lune avant de revenir sur Terre. L’équipage comprend le commandant Reid Wiseman, le pilote Victor Glover, la spécialiste de mission Christina Koch et le spécialiste de mission canadien Jeremy Hansen.