in

La NASA doit le reconnaître : David Bowie n’était pas si loin de la vérité

Credits: NASA/JHUAPL/SwRI - NASA

Quand David Bowie officiait au sein du groupe de Rock nommé The Spiders From Mars, il n’était pas si éloigné de la vérité que cela. Lors de son observation de la planète naine Pluton, Oliver White, un des membres de l’équipe de géologie New Horizons du centre de recherche Ames Research Center à Moffett Field travaillant pour la NASA n’a pas manqué de s’étonner du spectacle qui s’offrait à lui : des fractures sur le sol plutonien ressemblaient étrangement… à une araignée dont une des pattes s’étendait à près de 580 kilomètres de long !

En voyant la forme géologique qui s’étendait dans le paysage glacé plutonien, Oliver White se serait exclamé « oh, quelle toile enchevêtrée la géologie de Pluton tisse-t-elle ! «   tel un Sir Walter Scott de l’astronomie. Et en effet, les motifs qui se dessinent sur la planète naine na aucun égal dans les régions les plus lointaines du système solaire et cette araignée géante fascine les spécialistes qui découvrent toujours des choses nouvelles et différentes dans leur observation de Pluton.

nh-spider_insetannotated-revised2
Credits: NASA/JHUAPL/SwRI

Comme on le voit dans la photo en couleur ci-dessus obtenue grâce à la sonde New Horizons le 14 juillet 2015. Le motif est fait d’au moins six factures étendues que la NASA a pris soin d’indiquer en blanc. Ces fractures convergent vers le même point au centre. Les plus longues suivent un alignement nord-sud, mais la plus longue de toutes a été nommée Sleipnir Fossa. Elle fait plus de 580 kilomètres de longueur. Celles qui suivent un alignement est-ouest semblent beaucoup moins longues et font moins de 100 kilomètres de long. Les fractures au nord et à l’est s’étendent sur les plaines mouchetées des latitudes nord élevées tandis qu’au sud elles coupent en travers le terrain nommé Tartarus Dorsa de manière informelle.

Ces pattes d’araignée mettent singulièrement à jour les dépôts rougeâtres qui se cachent sous la surface de Pluton.

Credits: NASA/JHUAPL/SwRI
Credits: NASA/JHUAPL/SwRI

Pour les scientifiques de l’équipe New Horizons qui ont déjà pu observer ce type de fractures à d’autres endroits sur la planète (mais plus sous la forme de fractures parallèles apparaissant comme de longues ceintures), il s’agirait de la dilatation de grande envergure d’une couche de glace proche de la surface. Le motif intrigant de cette araignée pourrait aussi être le produit d’une source très localisée de tension dans la croûte de la planète au niveau où les fractures convergent par exemple à cause d’une substance qui serait remontée depuis le dessous de la surface. Ils n’ont néanmoins pas tranché sur la question.

Source : NASA. Sources des images : New Horizons’ Ralph/Multispectral Visible Imaging Camera (MVIC)

Avatar

Rédigé par