in

La Nasa présente le BEAM, un module habitable gonflable pour les voyages spatiaux

Crédits : NASA

À l’aube des voyages spatiaux lointains, la promiscuité et le confinement des astronautes sont des problèmes qui doivent trouver leur solution. Ainsi, la Nasa a présenté le « Bigelow Expandable Activity Module », ou BEAM.

Bien qu’ils soient dans l’infiniment grand, les membres de l’équipage de la Station Spatiale Internationale (ISS) doivent vivre à l’étroit, au sein d’une Station où chaque centimètre carré doit être optimisé et où l’intimité peine à exister. À l’heure où les voyages spatiaux s’apprêtent à se rendre plus loin dans l’espace, l’Agence Spatiale Américaine (Nasa) a dévoilé son module habitable et gonflable.

Surnommé BEAM, pour « Bigelow Expandable Activity Module », ce module pourra être attaché à la station via un bras mécanique, pour ensuite être déployé et pressurisé. Une fois en place, le module offrira une surface de quatre mètres sur trois, de quoi offrir de l’espace et de l’intimité à un membre d’équipage. Autre avantage mis en avant par la Nasa, son poids, égal à 1,3 tonne. « Ces habitations pèsent moins et prennent moins de place dans une fusée, ce qui permet d’avoir plus de place pour vivre et travailler. Elles fournissent également une protection contre les radiations solaires et cosmiques, les débris de l’espace et les autres contaminants« .

À terme, le BEAM a été développé pour permettre d’autres fonctions, à savoir la problématique d’optimisation de l’espace pour les futures missions spatiales vers la Lune, Mars ou des astéroïdes, pour emporter un maximum de matériel pour la construction de bases habitables. « Les équipes voyageant vers la Lune, Mars, des astéroïdes ou d’autres destinations pourront les utiliser comme des structures habitables« . La Nasa précise également que le BEAM pourrait trouver une utilité sur Terre, à savoir proposer des logements de secours habitables rapidement en cas de catastrophes naturelles.

Source : nasa