in

La Nasa présente les barres alimentaires pour les futures missions lointaines habitées

Crédits : Nasa

L’alimentation des astronautes qui partiront pour des missions lointaines représente un véritable défi à différents niveaux. Ainsi, la Nasa présente les « barres alimentaires » que ces astronautes pourront consommer pour le petit déjeuner et qui répondent à plusieurs problématiques.

Lorsque les astronautes partiront à bord du véhicule spatial Orion, lequel est prévu pour des missions orbitales vers la Lune notamment, ceux-ci auront besoin d’une alimentation robuste et qui occupe un minimum d’espace. En effet, si les membres de l’équipage de la Station Spatiale Internationale (ISS) ont quant à eux un large choix pour leurs repas, un espace de stockage suffisant et des engins spatiaux pour les ravitailler, ce ne sera pas le cas pour ces missions lointaines habitées et la Nasa doit aborder ces problématiques pour y apporter des solutions.

Non seulement il ne pourra y avoir de missions de ravitaillement pour Orion et l’équipage devra embarquer tout ce dont ils auront besoin dès le départ, mais de plus, l’espace y sera extrêmement limité. Compte tenu des distances où Orion se rendra, le véhicule devra également être le plus léger possible pour limiter notamment la nécessité de carburant. Tous ces éléments sont autant de problématiques à prendre en compte pour définir la manière dont s’alimenteront les astronautes et ce qu’ils mangeront.

Alors, les chercheurs en nutrition ont déterminé que développer un substitut très dense et suffisamment calorique, au moins pour le petit déjeuner, pouvait contribuer à répondre aux exigences de réduction de masse. « Quand vous avez 700 à 900 calories de quelque chose, celui-ci aura une masse, quelle que soit sa forme. Alors, nous avons cherché à faire des économies de masse en réduisant la façon d’emballer et de stocker ce que l’équipage mangerait pendant les premiers vols habités d’Orion », déclare Jessica Vos, adjointe au responsable de la santé du projet Orion, sur le site de la Nasa. « Quand vous pensez aux longues semaines de mission à bord d’Orion, avoir un seul emballage pour les aliments du petit déjeuner de l’équipage va nous aider à limiter la taille de l’espace de stockage », ajoute-t-elle.

Quatre saveurs différentes ont ainsi été développées pour ces futures missions : des barres alimentaires goût « banane-noix, “orange-canneberge”, “barbecue-noix” ou encore “gingembre-vanille”. Comme on peut le lire sur le site de la Nasa, concevoir une barre alimentaire à un équilibre nutritionnel spécifique aux astronautes avec une densité calorique augmentée et qui passe également le test du goût acceptable n’est pas une mince affaire. “Aucune barre alimentaire du commerce ne répond à nos besoins alors nous avons dû concevoir quelque chose de fiable pour l’équipage, tout en essayant d’obtenir une durée de vie de plusieurs années”, déclare Takiyah Sirmons, un scientifique alimentaire qui a travaillé sur le projet.

Pour le déjeuner et le dîner, les astronautes d’Orion pourront choisir parmi des plats similaires à ceux que mangent les membres de la Station Spatiale Internationale et disposeront également d’un réchaud pour préparer ces repas.

Ces barres alimentaires ont été testées par des membres d’équipage au sein de HERA, un habitat de trois étages conçu pour servir d’analogue à l’isolement et aux conditions éloignées des scénarios d’exploration lointaine. Des commentaires sur les saveurs, la texture, l’acceptabilité à long terme de ces barres (notamment pour le moral de l’équipage) vont servir aux chercheurs à améliorer et diversifier le travail déjà réalisé.