in

La NASA commence à préparer sa première mission habitée sur Mars

Crédits : NASA/Pat Rawlings

Alors qu’elle va de l’avant avec des projets d’envoi d’astronautes sur la Lune, la NASA pense aussi déjà à l’exploration humaine de Mars. Une première mission impliquant l’envoi de quatre personnes sur place pendant trente jours serait déjà dans les papiers.

Après la Lune, la planète Mars. C’est l’objectif affiché de la NASA qui, selon les plans actuels, viserait une première mission habitée vers la fin des années 2030. Pour ce faire, de nombreux défis techniques, technologiques ou liés à la santé des astronautes vont devoir être relevés.

Pour commencer, si tant est que tous ces défis aient été relevés depuis, l’agence américaine aimerait envoyer une première mission impliquant quatre personnes, dont deux pourraient se rendre en surface.

Une mission de trente jours dans un rover pressurisé

Le plan de mission n’en est qu’à ses débuts et pourrait changer considérablement au cours de ces prochaines années. Toutefois, pour l’heure, la NASA envisage d’utiliser un vaisseau spatial semblable à un habitat pour transporter les membres d’équipage vers la planète rouge. L’idée serait de s’appuyer sur un étage de fusée hybride (propulsé à la fois par une propulsion chimique et électrique). Le voyage aller-retour prendrait environ cinq cents jours. Les astronautes resteraient sur place pendant trente jours.

La gravité ou son absence sera ici un problème. Ces astronautes arriveront après plusieurs mois en microgravité et devront donc prendre le temps de récupérer. En outre, la gravité martienne est environ trois fois moins importante que celle de la Terre. Une façon de résoudre ce problème serait de faire vivre les astronautes dans un rover pressurisé pendant leur mission. Ils pourraient alors effectuer plusieurs sorties extravéhiculaires pour explorer la surface.

Environ vingt-cinq tonnes de fournitures et de matériel seraient envoyées en amont par une mission robotique préalable. Ces fournitures comprendraient un véhicule d’ascension déjà alimenté, de quoi permettre aux astronautes de quitter Mars pour se placer en orbite autour de la planète. De là, ils rejoindraient les deux autres astronautes, puis reviendraient sur Terre.

Finalement, l’architecture de la mission est assez similaire à celle des missions lunaires Apollo.

mars astronautes
Illustration d’un rover pressurisé développé par la NASA dans le cadre des futures missions sur Mars. Crédits : NASA

Le public invité à laisser des commentaires

L’agence a publié les principaux objectifs de cette hypothétique mission habitée de trente jours ce mardi 17 mai et demandé au public de donner son avis sur l’évolution de la planification. Les intéressés ont jusqu’au 3 juin prochain. Un atelier sera également programmé en juin avec des partenaires de l’industrie et du monde universitaire américains. Plusieurs organisations internationales pourraient également intervenir lors d’un atelier en juillet.

Vous l’aurez compris, cette mission n’en est qu’à ses balbutiements. En attendant, la NASA se concentre sur le lancement de sa mission Artemis 1 pour se préparer aux missions habitées sur la Lune au cours de la décennie. Ce travail sur notre satellite sera d’ailleurs essentiel pour se préparer à Mars.