in

La Nasa observe pour la première fois la destruction d’une planète, dévorée par une « étoile cannibale »

Crédits : MARK A. GARLICK / NASA

Pour la toute première fois, des astronomes de la Nasa ont pu observer la destruction d’une planète semblable à la Terre par une « étoile cannibale ». 

Le télescope Kepler, lancé en 2009 pour la détection d’exoplanètes, a permis aux astronomes de la NASA d’observer la destruction d’une planète semblable à la Terre, nous donnant au passage un bref aperçu du futur de notre système solaire dans cinq milliards d’années.

Pulvériser serait plutôt le terme approprié. Et nous devons ce massacre à une naine blanche : « C’est un phénomène qui n’a jamais été observé auparavant. Nous assistons à la destruction d’un système solaire », assure Andrew Vanderburg, chercheur au Centre d’astrophysique Havard-Smithsonian ce mercredi.

Une naine blanche est une petite étoile en fin de vie dont le carburant nucléaire est épuisé. Son corps, lui, devient néanmoins très dense (un centimètre cube de sa matière pèserait une tonne ndlr). Armée de son extrême gravité, la naine blanche WD 11451017, située à 570 années-lumière du Soleil dans la constellation de la Vierge, a donc été prise en flagrant délit de meurtre par Kepler. La coupable aurait attiré et désintégré une planète tellurique, semblable à la Terre.

Pour se faire, les chercheurs ont relevé que la luminosité de WD 11451017 diminuait toutes les 4 h 30 ou 5 h. L’étoile ne clignotait pas, mais un corps céleste gravitait autour, éclipsant à intervalles réguliers sa lumière. Les chercheurs ont également observé que la planète, à la manière des comètes, laissait une traînée de poussière derrière elle, témoignant ainsi de sa destruction continue sous les yeux des astronomes. Mais avaler une planète ne se fait pas en un jour, puisque selon les calculs des astronomes, la planète sera entièrement déchiquetée en 1 million d’années. À terme, sa matière tombera sous forme de poussière à la surface de la naine pour se dissoudre dans ses profondeurs.

Grâce à Kepler, nous avons aujourd’hui un aperçu de l’avenir de ce qui attend notre système solaire dans cinq milliards d’années. Dans cet avenir très lointain, le Soleil se transformera lui aussi en géante rouge, puis en naine blanche. Les planètes environnantes seront alors elles aussi, désintégrées.

Sources : Nasa, Nature

  • Crédits photo : MARK A. GARLICK / NASA