in

Certains de ces astronautes pourraient bientôt marcher sur la Lune

Crédits : Robert Markowitz/NASA

La NASA vient de sélectionner dix nouveaux candidats astronautes. Au terme de deux années de formation intensives, ils seront susceptibles de rejoindre la Station Spatiale internationale ou même de marcher sur la Lune au cours de la décennie.

Dix futurs explorateurs de l’espace

C’est la 23e classe de candidats astronautes de la NASA depuis 1959. À l’époque, sept astronautes avaient été choisis par l’armée pour le projet Mercury, le premier programme américain de vols spatiaux habités. Ce dernier groupe de candidats se présente alors que l’agence américaine se prépare à relever quelques-uns de ses plus grands défis depuis le programme Apollo. Ils ont été sélectionnés parmi 12 000 candidatures.

« Aujourd’hui, nous accueillons dix nouveaux explorateurs, dix membres de la génération Artemis« , a déclaré Bill Nelson, l’administrateur de la NASA. « Seul, chacun de ces candidats a certainement ce qu’il faut, mais ensemble, ils représentent exactement le credo de notre pays : e pluribus unum (« un seul à partir de plusieurs ») parmi tant d’autres« .

Ces dix candidats astronautes sont Nichole Ayers, Marcos Berríos, Christina Birch, Deniz Burnham, Luke Delaney, Andre Douglas, Jack Hathaway, Anil Menon, Christopher Williams et Jessica Wittner.

Tous ont été sélectionnés selon un ensemble d’exigences rigoureuses qui comprennent une maîtrise dans un domaine en STEM (science, technologie, ingénierie et mathématiques), un programme scolaire de pilote d’essai accrédité ou deux années de travail universitaire en vue d’un programme de doctorat lié aux fonctions d’un astronaute.

astronautes nasa
Capture d’écran d’une diffusion en direct de la NASA TV annonçant la nouvelle classe d’astronautes lors d’une cérémonie à Houston lundi. Crédits : NASA

Une formation de deux ans avant de viser la Lune

La plupart de ces candidats ont déjà évolué au sein des forces armées américaines. Le Dr Menon a également travaillé chez SpaceX, supervisant les conditions médicales des astronautes volant à bord de la capsule Crew Dragon vers la station spatiale. D’autres profils sont en revanche plus atypiques. Le Dr Birch, bio-ingénieur, était par exemple cycliste sur piste lors des Jeux olympiques de Tokyo en 2020. Le Dr Williams, physicien médical, a quant à lui concentré ses efforts sur le traitement du cancer au Brigham and Women’s Hospital et au Dana-Farber Cancer Institute de Boston.

Ces dix astronautes entameront bientôt deux ans de formation au Johnson Space Center de la NASA. Ils apprendront à effectuer des sorties dans l’espace ou à maîtriser plusieurs engins spatiaux commerciaux, parmi les centaines d’autres tâches attendues.

Au terme de ces deux années, ils pourraient obtenir des affectations dans le cadre de missions visant à rejoindre l’ISS et pourquoi pas marcher sur la Lune dans le cadre du programme Artemis, qui vise un premier alunissage en équipage dès 2025.