in

La NASA enquête sur une fuite d’air dans l’ISS

Crédits : NASA

Une petite fuite d’air repérée dans l’ISS oblige les astronautes à passer le week-end dans le segment russe de la station. Le temps, pour la NASA, de rechercher la source du problème.

Les membres d’équipage de l’Expedition 63 ne sont pas en danger immédiat. À vrai dire, cette petite fuite a été repérée pour la première fois en septembre 2019. Néanmoins, le taux de perte d’air n’était pas suffisamment élevé pour inquiéter la NASA. Dès lors, les opérations de routine, plus importantes, se sont poursuivies normalement, tandis que les opérateurs gardaient un oeil sur ce fameux problème de fuite.

Il faut dire que l’agence a été particulièrement occupée au cours de ces derniers mois. La NASA et SpaceX ont en effet expérimenté leur première mission commerciale (Demo-2). Les opérations de maintenance ont également amené les astronautes à effectuer plusieurs sorties extravéhiculaires. L’une d’elles visait à réparer un détecteur de matière noire cassé et d’autres à remplacer les batteries de la station.

Ces opérations complexes se sont parfaitement déroulées, tandis que la mission Demo-2 s’est clôturée avec succès il y a quelques semaines. La prochaine (la mission Crew-1) n’étant prévue qu’au moins d’octobre prochain, la NASA a jugé qu’il était temps de s’occuper de cette fameuse fuite.

« Maintenant que nous avons une période relativement calme dans les opérations (sorties dans l’espace, circulation des véhicules), l’équipage fermera les écoutilles de chaque module« , a déclaré à Space.com le porte-parole de l’agence Dan Huot. « Les opérateurs au sol pourront alors surveiller la pression de chacun module pour isoler la source de la fuite.

Dans un module russe tout le week-end

Pour l’heure, l’agence ne sait pas avec certitude si la fuite concerne le segment américain ou russe, et elle ne saura pas tant qu’elle n’aura pas examiné les tests prévus jusqu’à lundi.

Pour cette raison, les membres d’équipage de l’Expedition 63 passeront le week-end dans le segment russe du laboratoire en orbite, à l’intérieur du module de service Zvezda. À titre d’information, c’est dans ce même module que les équipages ont séjourné pour la première fois lorsque l’ISS était en construction au début des années 2000.

Ce dernier comprend toujours une partie des équipements de vie de la Station et permet normalement d’héberger deux membres d’équipage. Notez qu’à l’heure actuelle, l’équipage comprend trois hommes : l’astronaute Christopher Cassidy et les cosmonautes Anatoli Ivanichine et Ivan Vagner. Toutefois, l’équipage aura accès au mini-module Poisk, sur lequel est rattaché le Soyouz MS-16.

iss
Les membres d’équipe de l’Expédition 63. De gauche à droite : Chris Cassidy, Anatoly Ivanishin et Ivan Vagner.

Pour rappel, une fuite d’air avait également été découverte il y a deux ans dans un vaisseau Soyouz attaché à l’ISS. Après enquête, les membres de l’équipage de l’Expédition 56 avaient finalement trouvé un trou de deux millimètres de large dans la coque du vaisseau. Les responsables de la NASA ont souligné que cette nouvelle fuite était certainement plus petite que celle rencontrée en 2018.