in

La NASA approuve la réutilisation des capsules SpaceX pour ses vols habités

Crédits : NASA

Dans le cadre de ses futures missions en équipage en collaboration avec la NASA, SpaceX pourra réutiliser ses propres capsules. Cette “entente” entre les deux organisations était attendue, mais pas aussi rapidement.

Un amerrissage réussi pour la NASA

Ce dimanche, les astronautes de la NASA Bob Behnken et Doug Hurley ont amerri à 20h48 (heure française) au large de la Floride, clôturant avec succès la mission Demo-2 de SpaceX. Vous pouvez revivre cet amerrissage ici.

Contrairement aux missions Apollo, dont les retours se faisaient dans l’océan Pacifique, la NASA et SpaceX ont cette fois privilégié l’Atlantique. De cette manière, ils permettent aux astronautes de rentrer plus rapidement chez eux (près de Houston) après un vol spatial.

Un amerrissage près de la Floride présente également un autre avantage pour SpaceX. En effet, cette manœuvre permet à la société de ramener ses capsules Crew Dragon en quelques jours dans ses installations de la base aérienne de Cap Canaveral. Ces gains de temps seront d’ailleurs essentiels dans le cadre de sa collaboration avec la NASA, qui autorise désormais la réutilisation de ces vaisseaux.

Thomas Pesquet dans la même capsule

La prochaine mission commerciale conjointe entre les deux organisations (Crew-1), qui aura lieu en septembre prochain, ne sera pas concernée. Pour l’occasion, ils utiliseront en effet une nouvelle fusée Falcon 9 et un vaisseau spatial Crew Dragon.

En revanche, ce ne sera pas le cas pour la mission suivante lancée au plus tôt au printemps 2021, à laquelle participera le français Thomas Pesquet. En effet, ce vol Crew-2 réutilisera cette fois le premier étage du Falcon 9 de la mission Crew-1 et la capsule Dragon de la mission Demo-2.

Benji Reed, qui dirige la gestion des missions d’équipage chez SpaceX, a déclaré jeudi que la société prévoyait de “rénover” cette capsule dans quelques semaines. À terme, il est prévu que chacun de ces véhicules puisse opérer jusqu’à cinq missions en orbite.

nasa spacex
La capsule Crew Dragon, baptisée “Endeavour”, arrimée au module Harmony de la Station spatiale internationale. Crédits : NASA

La réutilisation des fusées et des vaisseaux SpaceX a toujours semblé faire partie des plans de la NASA. De cette manière, l’agence américaine pourrait alors profiter de coûts d’opération considérablement réduits.

En revanche, le contrat initial de l’équipage commercial de la NASA avec SpaceX prévoyait que les six premières missions opérationnelles utilisent toutes de nouvelles capsules. Finalement, une modification de contrat signée en mai a permis à SpaceX d’introduire la réutilisation de ses vaisseaux beaucoup plus rapidement.