in

La NASA a mis au point un réacteur nucléaire à utiliser sur Mars

Crédits : capture Youtube / Los Alamos National Lab

L’agence spatiale américaine a achevé avec succès les tests effectués sur le Kilopower, une sorte de centrale nucléaire portable destinée à être embarquée vers la planète rouge.

Après la Lune, la planète Mars se place logiquement comme étant la prochaine étape de l’exploration spatiale. Seulement, bien qu’une telle mission débutera seulement dans quelques années, la NASA réfléchit depuis longtemps à la problématique suivante : comment assurer un apport suffisant en électricité durant une mission qui devrait vraisemblablement s’étaler sur plusieurs mois, voire plusieurs années ?

La solution réside dans la fission nucléaire, la même méthode que celle utilisée dans les centrales nucléaires sur Terre. C’est ainsi qu’est né le projet Kilopower, que la NASA a définitivement validé le 18 janvier 2018 dans un communiqué officiel. Après les tests achevés avec succès, la prochaine étape du réacteur conçu dans le laboratoire de Los Alamos (Nouveau-Mexique) consistera à effectuer un essai grandeur nature afin de confirmer ses capacités sur le terrain.

Le concept Kilopower est plutôt simple car il s’agit d’une mini-centrale nucléaire transportable ayant été étudiée pour résister aux conditions extrêmes de Mars. Preuve que le dispositif est miniaturisé : son réacteur nucléaire fonctionnant à l’uranium n’est pas plus gros qu’un rouleau de papier toilette ! Par ailleurs, le réacteur serait capable de fournir sur une dizaine d’années plus de 10KW, soit l’équivalent de la consommation de deux ménages américains moyens. Il pourrait également être une solution de dépannage lorsque les nuits seront un peu longues sur Mars ou lors des épisodes de tempête de sable, deux cas où il ne sera pas possible d’utiliser l’énergie solaire.

Quoi qu’il en soit, la NASA a évalué les besoins d’une base martienne à quatre réacteurs de ce type, mais l’avenir nous dira si l’homme ira réellement sur la planète rouge pour utiliser cet engin ! Cependant avant d’y aller, il est question de retourner sur la Lune pour y installer une base, y envoyer des robots ou encore y exploiter les ressources. Et c’est dans ce type de missions que le réacteur Kilopower pourrait déjà faire son apparition.

Sources : ClubicDatanews