in

Naissance rare d’un rhinocéros noir dans un zoo australien

Crédits : Pixel-mixer/Pixabay

Au zoo de Taronga Western Plains, une naissance d’une espèce en danger critique d’extinction a eu lieu le 31 octobre : un petit rhinocéros noir du Sud (Diceros bicornis).

En un an, le zoo de Taronga Wastern Plains en Australie aura eu l’occasion de célébrer deux naissances de rhinocéros noir du Sud. Bakhita, sa mère, mais aussi la première rhinocéros noire née au zoo de Taronga en 2002, n’en est pas à son premier petit. En effet, elle est déjà mère de la femelle Kufara, et grand-mère depuis le mois d’avril de la petite Mesi. « Nous sommes très heureux de l’arrivée d’un petit mâle en bonne santé né dans la nuit du 31 octobre », a déclaré le garde des rhinocéros, Scott Smith. « Chaque naissance est spéciale, mais avoir deux jeunes rhinocéros noirs nés en un an est particulièrement excitant ».

Publié par Taronga Western Plains Zoo sur jeudi 23 novembre 2017

Le rhinocéros noir (Diceros bicornis) est en effet gravement menacé. Jadis, l’espèce vivait dans toutes les savanes africaines. Elle était même beaucoup plus répandue que le rhinocéros blanc, avec environ 850 000 individus. Aujourd’hui les estimations placent la barre à moins de 5 500. La raison principale de ce déclin est la perte d’habitat due au défrichement agricole, et le braconnage très agressif de ces animaux pour leur corne, dont la vente illégale peut rapporter jusqu’à 60 000 $ US par kilogramme au marché noir. La médecine chinoise traditionnelle lui prête en effet, une fois réduite en poudre, des vertus médicinales, notamment pour accroître la puissance sexuelle ou faire baisser la fièvre. Au Yémen, un poignard à manche en corne de rhinocéros noir est un symbole traditionnel de virilité que tout membre de l’élite sociale se doit de posséder, même s’il doit l’importer en toute illégalité.

Les effectifs de rhinocéros noirs ont atteint leur plus bas niveau en 1995. Il ne restait plus alors que 2 410 individus. Ils ont lentement remonté la pente grâce à des programmes d’élevage et de réintroduction mis en place par certains zoos, mais il y a encore un long chemin à parcourir.

Source

Notez cet article