La naissance d’un système solaire mise en image par un immense système d’observation

Crédits : Capture vidéo

Une image incroyablement détaillée d’un système solaire en formation HL Tau a été produite par ALMA. C’est jusque là l’observation la plus précise d’un tel système jamais effectuée.

ALMA, ou Atacama Large Millimeter/submillimeter Array est un instrument gigantesque, avec des antennes et télescopes mobiles interconnectés qui peuvent s’étaler sur 16 kilomètres de distance. Cette configuration lui permet d’imager des objets très distants avec un niveau de détail inégalé en combinant les données de ces 50 réflecteurs.

Les anneaux sombres sur l’image indiquent les orbites de planètes, qui nettoient leur voisinage par leur gravitation. On ne sait pas encore combien de planètes le système comprend, car les répertorier n’est pas aussi simple que compter les anneaux. Quand la période orbitale des particules dans le disque est égale à un multiple de celle d’une planète massive, une zone vide peut se former, et il faudra attendre que les astronomes effectuent des simulations détaillées pour connaitre le nombre exact de planètes.

La présence de ces planètes massives est toutefois un fait indéniable, et surprenant en lui-même dans un système aussi jeune : HL Tau est un véritable bébé à l’échelle des systèmes stellaires de son type, du haut de son million d’années. Par comparaison, notre système est âgé de 4,5 milliards d’années, et le Soleil en est à environ la moitié de sa vie d’étoile. Cette image avant même une analyse détaillée secoue donc notre compréhension de la formation planétaire, montrant des corps assez massifs pour faire le ménage sur leur orbite aussi tôt.

HL Tau a encore de beaux jours devant lui. Son étoile est une naine orange, qui devrait briller pendant 15 à 30 milliards d’années, et le système sera probablement capable d’abriter de la vie une fois sa tumultueuse jeunesse derrière lui.

Prototype d'antenne pour l'ALMA. Ce sont 50 de ces antennes, étalées sur une surface plus grande que Paris qui ont permit d'imager de nombreux corps célestes avec une précision jamais atteinte / ALMA (ESO/NAOJ/NRAO)
Prototype d’antenne pour l’ALMA. Ce sont 50 de ces antennes, étalées sur une surface plus grande que Paris qui ont permit d’imager de nombreux corps célestes avec une précision jamais atteinte / ALMA (Crédits : ESO/NAOJ/NRAO)

Source : NRAO