in

Une naine brune solitaire découverte non loin du Système Solaire

Crédits : NASA/JPL-Caltech

Perdue dans l’espace, une naine brune récemment découverte non loin du Système Solaire pourrait nous donner de nouveaux et précieux indices sur la façon dont ces corps cosmiques tout à fait particuliers se forment. 

Notre galaxie grouille probablement de planètes solitaires. Ces mondes, qui siègent tranquillement dans l’obscurité de l’espace, sans planètes de compagnie, ni même de soleil d’accueil, pourraient être plus nombreux que les étoiles dans notre galaxie, la Voie lactée. Il y a quelques jours, les astronomes détectaient l’un d’eux. Perdu dans l’espace lointain, il pourrait nous donner de nouveaux et précieux indices sur la façon dont ces corps cosmiques se forment.

L’objet nouvellement découvert, baptisé Wise J114724.10-204021.3 (en abrégé WISE 1147), et dont la masse est comprise entre 5 et 10 fois la masse de Jupiter, se situe à environ 175 années-lumière de la Terre, au sein d’une famille d’étoiles très jeunes (environ 10 millions d’années). WISE 1147 est probablement une naine brune ; une étoile avortée, trop petite pour que des réactions nucléaires puissent se maintenir dans son cœur. Très répandues, les naines brunes sont en effet difficiles à détecter, vue leur trop faible luminosité. La découverte de WISE 1147 est donc une excellente nouvelle en soi, et selon Adam Schneider, chercheur à l’Université de Toledo (Ohio), les observations continues pourraient dévoiler l’histoire de l’objet découvert, afin de confirmer s’il s’est formé de façon isolée.

3360634900000578-3550699-image-a-6_1461187508260

En effet, notre galaxie grouille de mondes solitaires ; certains peuvent être des naines brunes (plus grosses qu’une planète, leur masse varie entre 5 et 80 fois la masse de Jupiter), tandis que d’autres ne sont que des planètes de bonne foi, chassées de leur système solaire naissant. Tracer les origines de ces mondes flottants, et déterminer si ces derniers sont des planètes ou des naines brunes est donc une tâche importante, mais difficile, précisément parce qu’ils sont totalement isolés.

Mais pourquoi les naines brunes nous intéressent-elles tant ? Il faut savoir que ces objets ressemblent énormément à des planètes et peuvent donc nous fournir de multiples informations sur celles-ci. Il est par ailleurs beaucoup plus facile d’observer les naines brunes que les exoplanètes. Ces dernières se tenant très proche de leur étoile, elles sont généralement complètement masquées par sa lumière.

En étudiant les naines brunes, les astrophysiciens peuvent alors mettre à l’épreuve leurs modèles numériques de planètes. Une manière d’appréhender chaque jour un peu mieux leurs caractéristiques, leur processus de formation, leur évolution dans le temps ainsi que les conditions nécessaires à l’existence de vie ailleurs que sur la Terre. En d’autres termes, les naines brunes sont d’excellents laboratoires d’étude d’exoplanètes et gageons qu’elles nous dévoileront, à l’instar de WISE 1147, de nombreux mystères dans les années à venir.

Source : Dailymail