in

Mystérieux virus chinois : plus de 1700 personnes pourraient en réalité être contaminées

Crédits : Public Domain Pictures

Officiellement, 45 personnes ont été contaminées par le mystérieux virus qui touche actuellement la Chine. Parmi elles, trois ont été diagnostiquées à l’étranger. Un constat qui laisse à penser que le nombre total de personnes touchées pourrait être largement sous-estimé.

Depuis le 12 novembre dernier la ville de Wuhan, en Chine, est touchée par une mystérieuse épidémie de pneumonie virale. Les premières personnes infectées par le virus travaillaient au South China Seafood City, un marché spécialisé dans la vente de fruits de mer et de poissons. Les analyses génétiques ont également permis aux autorités de comprendre que nous avions affaire à un nouveau type de coronavirus similaire à 80% au SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère) trouvé chez certaines chauves-souris.

À ce jour, 45 personnes auraient été touchées par le virus, qui a fait le 9 janvier dernier sa première victime. Sur cet échantillon, deux cas ont été signalés en Thaïlande, et un troisième au Japon.

Mais ces chiffres pourraient avoir été largement sous-estimés, selon un centre de recherches de l’Imperial College à Londres.

Des centaines de personnes contaminées ?

Du point de vue statistiques, selon les chercheurs, si trois cas ont effectivement été signalés hors des frontières chinoises, cela signifie que le nombre de personnes infectées à Wuhan est en réalité beaucoup plus élevé. Sur la base des données des vols internationaux au départ de l’aéroport de la ville, ils estiment aujourd’hui que plus de 1 700 personnes pourraient avoir été touchées par le virus en Chine.

Pour que Wuhan ait exporté trois cas vers d’autres pays, il faut qu’il y ait beaucoup plus de cas que ce qui a été annoncé, résume à la BBC le professeur Neil Ferguson, l’un des auteurs de l’étude. Je suis nettement plus préoccupé que je ne l’étais il y a une semaine“.

Ce chercheur n’est pas le seul à s’inquiéter. De nombreux pays ont en effet depuis mis en place des mesures de sécurité supplémentaires aux aéroports. Des contrôles sanitaires plus stricts aux frontières ont par exemple été mis en place à Hong Kong, à Macao, à Taïwan, en Corée du Sud, à Singapour, en Malaisie, en Thaïlande et au Japon, pour tous les vols en provenance de Wuhan.

Depuis vendredi (hier), des contrôles plus stricts sont également opérés sur les vols en provenance de Wuhan aux aéroports de San Francisco, de JFK (New York) et de Los Angeles.

virus chine
Selon les premiers éléments, cette épidémie serait en lien avec un marché aux poissons de la ville, qui a été fermé le 1er janvier. Crédits : linjun042/pixabay

Les craintes du Nouvel An chinois

Sur place, l’approche des festivités du Nouvel an lunaire (25 janvier), en Chine, inquiètent encore davantage les autorités sanitaires.

À cette occasion, des centaines de millions de personnes emprunteront en effet les transports en commun pour aller passer les fêtes en famille. Beaucoup partent également en vacances en Asie du sud-est. Les chances de voir le virus se propager seront beaucoup plus grandes durant cette période.

Si pour le moment aucune preuve claire de transmission entre humains n’a été établie, les autorités se veulent également très prudentes. Les deux personnes touchées en Thaïlande n’avaient en effet pas fréquenté le marché incriminé.

Source

Articles liés :

Voici Borna, le mystérieux virus actif en Allemagne depuis 20 ans

Chine : voici le train autonome le plus rapide du monde

Peste porcine : des drones contaminent des élevages en Chine !