Cet endroit bien précis possède le plus mauvais temps de la Terre

mont Washington
Crédits : Gerald G Gantar/istock

Lorsqu’on évoque le mauvais temps, des images de vent, de pluie et de températures glaciales nous viennent rapidement à l’esprit. Mais où pourrait-on trouver le pire temps sur Terre ? Intuitivement, nous pourrions penser au cercle arctique ou à l’Antarctique. En réalité, la réponse pourrait vous surprendre. Direction les États-Unis sur le mont Washington.

Mont Washington, New Hampshire

Le mont Washington, situé dans l’État du New Hampshire (États-Unis), est bien plus qu’une simple montagne. Avec une hauteur de 1 917 mètres, il est le point culminant de la chaîne des White Mountains et de la Nouvelle-Angleterre.

Cette montagne a acquis une renommée mondiale en raison de son climat exceptionnellement hostile et changeant, faisant d’elle l’un des endroits les plus redoutables de la planète. Imaginez des vents de force ouragan environ un jour sur trois, un froid extrême rare en dehors de l’Arctique et des niveaux de précipitation importants.

Une rafale historique

Le sommet du mont Washington fut le théâtre d’un record qui perdure depuis plus de six décennies. En avril 1934, une rafale de vent d’une intensité extraordinaire fut en effet enregistrée à une vitesse incroyable de 372 kilomètres par heure.

Même en été, les vents moyens sont d’environ 40 km/h, tandis que des rafales de 161 km/h sont observées presque chaque semaine en hiver. Cette caractéristique en fait non seulement un site d’intérêt pour les chercheurs et les météorologues, mais aussi un défi constant pour ceux qui s’aventurent sur ses hauteurs.

Beaucoup d’humidité

Comme dit plus haut, le sommet du mont Washington se distingue non seulement par ses records de vitesse du vent, mais également par d’autres caractéristiques météorologiques exceptionnelles. Le site se classe en effet notamment parmi les endroits les plus humides de la planète avec une moyenne de plus de 2 286 millimètres de précipitations annuelles. Elle reçoit également plus de 7 163 millimètres de neige, de glace et de grêle chaque année.

Les températures sont également très fraîches, passant de -14,4 °C en janvier à une température positive de 10 °C en juillet. Cependant, ce ne sont que des moyennes. Récemment, à la faveur d’une combinaison de vents enregistrés à 177 km/h et d’une vague de froid en provenance de l’arctique, l’observatoire du mont Washington, situé au sommet, aurait en effet mesuré le refroidissement éolien le plus froid jamais enregistré aux États-Unis. Il faisait -78 °C en ressenti (-43 °C réellement).

Ces variations de température extrêmes, combinées à l’humidité élevée, font du mont Washington un lieu où les conditions météorologiques peuvent passer d’un extrême à l’autre en un court laps de temps, ajoutant à la complexité et à la difficulté de prévoir le temps sur cette montagne.

Pourquoi le mont Washington connaît-il un tel climat hostile ?

Cette montagne se distingue par une combinaison de facteurs géographiques et atmosphériques. Situé à peu près à égale distance entre le pôle Nord et l’équateur, le mont Washington se trouve dans une position géographique le plaçant sur la trajectoire fréquente du courant-jet polaire, une bande de vents d’ouest rapides en haute altitude. Ce courant traverse en effet souvent directement la région, exposant alors la montagne à des vents puissants et changeants, mais également à de nombreuses précipitations.

Une caractéristique unique du mont Washington est également son isolement vertical. En étant la montagne la plus haute dans un rayon significatif, elle ne fait en effet face à aucun obstacle majeur susceptible de lui freiner les vents. L’air peut ainsi circuler plus librement autour du sommet et amplifier ses vitesses.

Malgré toutes ces conditions, le sommet de cette montagne attire de nombreux passionnés prêts à affronter des conditions extrêmes. Cependant, pour les non-initiés, les risques sont bien réels. Plus de 160 décès ont déjà été signalés.