in

D’énormes mosasaures vivaient dans les eaux marocaines il y a 66 millions d’années

Crédits : Julian Johnson/Flickr

Selon une nouvelle étude, des mosasaures géants avec des dents coniques comparables à celles des orques régnaient dans les océans autour du Maroc vers la fin du Crétacé. Ces prédateurs éteints nommés Thalassotitan atrox auraient mesuré près de dix mètres de long. Postés tout en haut de la chaîne alimentaire, ils se nourrissaient principalement d’autres reptiles marins, dont d’autres mosasaures.

La transition Crétacé-Paléogène (K-Pg), il y a environ 66 millions d’années, est marquée par des extinctions massives dans les écosystèmes terrestres et marins. Les modèles de diversité des vertébrés terrestres à travers cette période ont fait l’objet d’études approfondies, mais on en sait moins sur les vertébrés marins.

Dans le cadre d’une étude publiée dans la revue Cretaceous Research, une équipe de paléontologues décrit la découverte d’un nouveau mosasauridé dans les dernières couches phosphatées maastrichtiennes du Maroc, près de Casablanca. Cette zone était sous l’eau pendant la période du Crétacé. Baptisé Thalassotitan Atrox, ce reptile marin pouvait mesurer entre neuf et dix mètres de long.

Un mégaprédateur

Les chercheurs ont identifié plusieurs crânes, mâchoires et autres restes fossilisés. Si la plupart des mosasaures avaient de longues mâchoires, T. atrox aurait développé un museau plus court et plus large qui augmentait sa force de morsure. Les dents de ces animaux, qui ressemblent à celles des orques modernes, présentent également une usure importante.

Thalassotitan atrox mosasaures
Un crâne de Thalassotitan Atrox. Crédits : University of Bath

Les chercheurs ont également identifié les restes fossilisés d’au moins trois autres mosasaures, mais aussi de plésiosaures élasmosauridés, de tortues chelonioïdes et de poissons enchodontidés dans les mêmes lits rocheux que T. atrox. Tous ces fossiles présentaient des signes de dommages acides, suggérant qu’ils avaient été digérés dans l’estomac de T. atrox, puis recrachés.

Ainsi, cette nouvelle découverte montre que Thalassotitan Atrox était probablement au sommet de la chaîne alimentaire, remplissant une niche similaire occupée aujourd’hui par les orques (Orcinus orca) et les grands requins blancs (Carcharodon carcharias).

Thalassotitan atrox mosasaures
Vue d’artiste de Thalassotitan Atrox, l’un des plus grands prédateurs marins de la fin du Crétacé. Crédits : Andrey Atuchin

Les mosasaures se sont éteints en même temps que les dinosaures suite à l’impact d’un astéroïde il y a 66 millions d’années. Ces nouvelles découvertes s’ajoutent à un registre fossile marocain suggérant que l’océan regorgeait d’une vie riche et diversifiée avant la catastrophe. Plusieurs de ces espèces ont dû se spécialiser pour se faire une place dans leurs écosystèmes. Thalassotitan complétait le tableau en endossant le rôle de mégaprédateur au sommet de la chaîne alimentaire.