in

Mort : regardez comment les neurones rendent leur dernière impulsion !

Crédits : hôpital de La Charité / Annals of neurology

Il y a quelque temps, une étude s’était intéressée à ce qui se passe dans le corps durant les dix dernières minutes précédant la mort. Dans le cadre de ces recherches, les scientifiques ont notamment mené une expérience ayant permis d’enregistrer l’activité électrique du cerveau humain durant ses derniers instants, dont le comportement des neurones.

Une technique salvatrice

Comment se comportent les neurones au moment de la mort ? La réponse a été formulée dans une étude dirigée par Jens Dreier, neurologue à l’hôpital de La Charité à Berlin (Allemagne), publiée dans la revue Annals of neurology en 2018. Dans le cadre de ces recherches, les scientifiques ont enregistré l’activité cérébrale chez neuf patients sur le point de mourir.

Après l’arrêt cardio-respiratoire (sans réanimation), les neurones se mettent en veille pour une durée comprise entre 2 et 5 minutes. À ce moment-là, l’électroencéphalogramme (EEG) est plat puisque celui-ci ne détecte aucune activité cérébrale. Toutefois, les chercheurs ont également utilisé une autre technique : l’électrocorticographie intracrânienne. Contrairement à l’EEG, cette technique consiste à placer des électrodes non pas sur la boîte crânienne mais directement au contact du cerveau ! L’objectif ? Mesurer l’activité électrique de très basse fréquence.

electrocorticographie
Les chercheurs ont enregistré l’activité cérébrale de neuf patients sur le point de mourir.
Crédits : BruceBlaus / Wikipédia

La “vague de dépolarisation”, ce dernier sursaut

Selon l’étude, les chercheurs on pu observer le comportement des neurones soumis à une privation de l’apport en sang oxygéné qui, habituellement, leur fournit de l’énergie. Il y a quelques mois, le magazine Sciences et Avenir relayait une vidéo impressionnante, témoignant de cette dernière impulsion des neurones. Les images montrent ce que l’on nomme une “vague de dépolarisation”, c’est-à-dire la manière dont les neurones décompensent soudainement lorsque survient l’épuisement de leur réserve d’énergie. Il s’agit donc là du dernier sursaut des neurones avant leur disparition définitive.

Plus précisément, il est question d’une ultime variation du potentiel électrique des neurones. Or, celui-ci apparaît grâce à un relâchement d’ions potassium et de glutamate. Rappelons au passage que le glutamate, très abondant dans l’encéphale, constitue le principal neurotransmetteur excitateur du système nerveux central. Ci-dessous se trouvent les images partagées par les chercheurs allemands, obtenues via un échantillon du néocortex humain prélevé sur un patient épileptique :

Source

Article liés :

Un tout nouveau type de neurones propre aux humains a été découvert

Des scientifiques sont parvenus à créer des neurones… avec des cellules sanguines !

Voici la première “prothèse” à neurones pour réactiver les souvenirs !