in

Un morse se retrouve en Irlande après s’être endormi sur un iceberg

Crédits : richardpics/pixabay

Un jeune morse d’environ deux mètres de long a récemment été aperçu dans le comté de Kerry, en Irlande. D’après un biologiste, cet animal qui vit normalement dans le cercle arctique aurait probablement dérivé sur un iceberg après s’être endormi dessus.

C’est une fillette de cinq ans qui a repéré l’animal le 14 mars dernier sur une plage irlandaise de l’île de Valentia, dans le comté de Kerry. Son père, Alan Houlihan, a d’abord pensé qu’il s’agissait d’un phoque. « Puis nous avons vu les défenses« , explique-t-il à IrishCentral, évoquant un animal énorme « de la taille d’un taureau ou d’une vache« . La question est : que faisait ce morse en Irlande ?

Ce n’est pas la première fois qu’un tel animal est aperçu dans la région. La première observation a été enregistrée en 1897, puis plus rien jusqu’en 1980. Depuis, seule une vingtaine de spécimens ont été repérés.

Le fait est que la plupart des morses (Odobenus rosmarus) évoluent autour cercle polaire arctique où ils chassent les crustacés dans les eaux peu profondes.

Le spécimen aperçu sur l’île de Valentia est assez jeune. Les morses adultes peuvent en effet faire pousser des défenses d’un mètre de long, tandis que celles de notre individu mesuraient moins de trente centimètres pour une longueur de corps estimée à environ deux mètres du museau à la queue.

morse
Une photo du morse en train de flâner. Crédits : Irish Whale and Dolphin Group

Endormi sur un iceberg ?

Comment se fait-il alors que ce jeune morse ait atterri dans le comté de Kerry ? « Je dirais qu’il s’est endormi sur un iceberg et a dérivé, puis il est arrivé trop loin, au milieu de l’Atlantique, au large du Groenland peut-être« , suppose le biologiste marin Kevin Flannery, interrogé par The Independent.

« Il aurait aussi pu « sauter » d’île en île, pour se retrouver en Islande puis aux Shetland avant l’Irlande, mais c’est peu probable. Je pense qu’il nous vient de l’Atlantique. Et après avoir parcouru des milliers de kilomètres, il était probablement épuisé et affamé« , a-t-il ajouté. « J’espère qu’il pourra profiter de quelques pétoncles autour de Valentia et retrouver des forces pour retourner chez lui« .

morse irlande
Carte de répartition du Morse, vue centrée sur le pôle Nord. Crédits : Mirko Thiessen

Le Dr Peter Richardson, de la Marine Conservation Society, n’en doute pas une seconde : « Il est certes inhabituel qu’un morse soit allé aussi loin au sud, mais il est jeune et paraît en forme et bien nourri. Je pense qu’il est capable de rentrer à la maison. Ces animaux sont connus pour parcourir de vastes distances« .