in

Déballée numériquement, la momie d’Amenhotep Ier révèle son visage

Crédits : Grafton Elliot Smith

La momie du pharaon Amenhotep Ier, qui régnait sur l’Égypte il y a plus de trois millénaires, est récemment passée sur la table du scanner. D’après les analyses, le souverain ressemblait à son père et serait mort à environ 35 ans. Sa momie a également été restaurée avec amour environ cinq siècles après sa mort dans le but de « panser » les blessures infligées par des pilleurs de tombes.

Qui était Amenhotep Ier ?

Amenhotep Ier était le deuxième souverain de la 18e dynastie égyptienne. Il succéda à son père, Ahmose Ier, en 1526 avant notre ère, ses deux frères aînés étant décédés prématurément. Très jeune à l’époque, sa mère, Ahmose-Nefertiti, régna probablement en tant que régente pendant au moins une partie de son règne. Il mourut finalement en 1506 avant notre ère, sans héritiers vivants.

L’emplacement exact de la tombe d’Amenhotep Ier n’a toujours pas été découvert, mais nous savons que sa momie fut retrouvée en 1881 à Louxor, avec plusieurs autres. Sa dépouille aurait été déplacée au cours de la 20e ou 21e dynastie, peut-être pour la protéger des pillards. Son corps fut ensuite transféré au musée égyptien du Caire, mais l’égyptologue responsable de l’époque, Gaston Maspero, décida de ne pas « déballer » la momie, tant elle semblait parfaitement préservée.

Au cours du siècle dernier, deux études aux rayons X ont tout de même permis de jeter un oeil sur les restes d’Amenhotep Ier. Réalisée en 1932 par le Musée égyptien du Caire, la première conclut que le pharaon avait environ cinquante ans au moment de sa mort. Cette estimation fut ensuite contredite par une seconde série de radiographies prises en 1967 qui fixaient l’âge du décès à environ 25 ans, sur la base de l’état relativement bon des dents.

Le problème est que les rayons X ne sont pas les plus précis pour ce type d’analyses, ceux-ci entraînant souvent la superposition d’objets et d’os, ce qui rend les résultats difficiles à interpréter, y compris l’état des dents.

Dans le cadre d’une nouvelle étude, Sahar Saleem et Zahi Hawass, de l’Université du Caire, se sont cette fois appuyés sur un scanner médical pour ausculter la momie avec une précision sans précédent, le tout sans endommager la dépouille.

Une momie malmenée, puis traitée avec amour

Nous savions que la momie d’Amenhotep avait été réembaumée sous la XXIe dynastie, environ cinq siècles après la mort du pharaon. Au terme de leur étude, les auteurs ont toutefois réfuté l’idée selon laquelle ce processus avait été entrepris dans le but de réutiliser l’équipement funéraire royal pour les pharaons ultérieurs. En réalité, la momie d’Amenhotep I semble avoir été restaurée avec beaucoup de soin et d’amour après avoir été endommagée par des pilleurs de tombes.

Si les chercheurs n’ont rien trouvé permettant de justifier la cause du décès, ils sont en effet tombés sur de nombreuses mutilations post-mortem. D’après les analyses, les prêtres de la 21e dynastie auraient ainsi recollé la tête coupée avec une bande de lin traitée à la résine, recollé les membres et les doigts, resserré les bandages lâches et placé deux nouvelles amulettes dans la momie.

Amenhotep
Le masque facial de la momie et son crâne. Crédits : S.Saleem et Z. Hawass

Ces scans ont également révélé une silhouette masculine d’environ 1m65 avec une oreille gauche percée et un pénis circoncis. Les chercheurs ont également précisé l’âge d’Amenhotep I au moment de sa mort : environ 35 ans, ce qui signifie qu’il a régné pendant environ 21 ans. Quant à l’apparence du pharaon, « Amenhotep I semble avoir ressemblé physiquement à son père : il avait un menton étroit, un petit nez étroit, des cheveux bouclés et des dents supérieures légèrement saillantes« , concluent les auteurs.