in

Le premier module de station spatiale chinoise est prêt pour son vol

La future station Tiangong Crédits : CNSA

Le module de base de la future station spatiale chinoise vient de passer avec succès son examen d’acceptation de vol. Il sera lancé au printemps, avant d’être rejoint par un premier équipage quelques semaines plus tard.

La Station spatiale internationale (ISS) devrait pouvoir être opérationnelle jusqu’à la fin de la décennie. Après quoi, elle sera démontée puis désorbitée. Entre-temps, une station chinoise baptisée « Tiangong » (Palais céleste) doit la rejoindre, avant de lui succéder définitivement. À bord, tout comme c’est le cas dans l’ISS, les taïkonautes (astronautes chinois) mèneront diverses expériences scientifiques et se prépareront pour les futures missions de longue durée. Des astronautes étrangers pourront également intégrer la station.

Cette structure, qui pèsera une centaine de tonnes, se composera de trois modules. Le module de base, nommé Tianhe (l’harmonie des cieux), vient de passer avec succès un examen d’acceptation de vol. Il pourra donc être lancé dans les semaines à venir, probablement au printemps.

Long de dix-huit mètres pour environ vingt-quatre tonnes, ce module sera le principal lieu de vie des équipages. Il fournira également la puissance et la propulsion pour l’ensemble de la station spatiale, et comprendra un centre d’amarrage qui permettra aux deux modules (destinés aux expérimentations scientifiques) de le rejoindre ultérieurement.

Ce module Tianhe proposera naturellement des ports d’arrimage pour les vaisseaux spatiaux Shenzhou (capsule avec équipage) et vaisseaux cargos Tianzhou (transport de fret). Enfin, ce module sera également équipé d’un sas permettant aux taïkonautes d’effectuer des sorties dans l’espace.

Pour son lancement, le module sera coiffé au sommet d’une fusée Longue March 5B lancée depuis le centre de lancement de Wenchang, sur l’île d’Hainan.

chine station
Le module central de la station spatiale chinoise. Crédits : CMSA

Une prochaine mission habitée très bientôt

Une fois placée à environ 370 kilomètres d’altitude et inclinée de 41 degrés, la structure sera rejointe par le vaisseau cargo Tianzhou-2, qui vient également de passer son examen de préparation au vol. Il sera lancé sur une fusée Longue Marche 7, toujours depuis l’île d’Hainan.

station chine
Illustration d’artiste du vaisseau cargo chinois Tiangzhou-1 en route vers la station chinoise. Crédits : China Manned Space Agency

Si aucun calendrier précis n’a encore été communiqué par les autorités chinoises, la capsule Shenzhou-12 – la première mission avec équipage de la Chine à destination de sa station – devrait normalement être lancée peu de temps après Tianzhou-2. Le vaisseau sera lancé depuis Jiuquan, dans le désert de Gobi, coiffé au sommet d’une fusée Longue March 2 F.