in

Le vaisseau chinois atteindra Mars le 10 février prochain

Crédits : NASA / JPL-Caltech

La mission chinoise Tianwen-1 doit s’insérer en orbite martienne le 10 février prochain, avant de tenter un atterrissage au mois de mai. En cas de succès, la surface de la planète rouge ne sera plus un “territoire” exclusivement américain.

Le 28 juillet dernier, la Chine lançait sa très attendue mission Tianwen-1, direction Mars. Il est prévu de placer un orbiteur autour de la planète et de déployer un rover en surface. Il s’agira d’une première pour la Chine qui a déjà atterri trois fois sur la Lune. En cas de succès, elle sera le deuxième pays seulement à poser un engin en douceur sur la planète rouge. Jusqu’à présent, seuls les Américains y sont en effet parvenus. Notez que depuis les années 1960, plus de la moitié des missions martiennes se sont soldées par un échec.

Le principal objectif de la mission sera de sonder la distribution de glace d’eau dans les sous-sols martiens. Il sera également question de cartographier la structure géologique de la planète.

Ceci étant dit, il était normalement prévu que la mission Tianwen-1 atteigne Mars en février 2021. La China National Space Administration (CNSA) vient de préciser la date.

Un atterrissage prévu en mai

Selon un récent communiqué, Tianwen-1 – qui se trouvait à environ 130 millions de km de la Terre et à 8,3 millions de km de Mars le 3 janvier – devrait entrer en orbite le 10 février prochain. Le vaisseau spatial de cinq tonnes allumera alors ses moteurs, de manière à ralentir suffisamment pour être capturé par l’attraction gravitationnelle de la planète. Une fois placée en orbite, la sonde chinoise se placera à environ 190 millions de km de la Terre, après avoir parcouru un long voyage d’environ 470 millions de km, selon la CNSA.

Notez que, compte tenu de ces distances énormes, les transferts de communication accuseront un retard d’environ dix minutes. Le contrôle en temps réel du vaisseau sera alors impossible. Celui-ci devra donc exécuter lui-même les commandes qui lui auront été préalablement transmises.

Li Zhencai, commandant adjoint du projet, a déclaré aux médias chinois que les préparatifs de cette insertion en orbite martienne étaient en cours. « Nous prévoyons d’achever toutes les commandes avec le centre de contrôle aérospatial de Pékin avant le 24 janvier ». En attendant, une quatrième manœuvre de correction de trajectoire devait être effectuée prochainement.

Une fois en orbite, le rover chinois restera attaché à son orbiteur jusqu’au moins de mai, avant de tenter un atterrissage sur Utopia Planitia. Cette vaste plaine, déjà visitée par la mission américaine Viking 2, s’étend dans l’hémisphère nord sur environ 3 200 km.

chine
La sonde chinoise Tianwen-1 photographiée par une petite caméra éjectée du vaisseau à 24 millions de kilomètres de la Terre. Crédits : CNSA

Deux autres missions en approche

Rappelons que Tianwen-1 est l’un des trois vaisseaux spatiaux effectuant leur approche finale de la planète rouge. La sonde Hope, développée par les Émirats arabes unis, devrait atteindre Mars un jour avant Tianwen-1, le 9 février. Placée en orbite, la sonde Hope aura pour objectif d’étudier l’atmosphère et le climat martien.

Le rover américain Perseverance, de son côté, tentera un atterrissage le 18 février prochain dans le cratère Jezero pour y recherche d’éventuelles traces de vie passée.