in

Mission Starlink : SpaceX établit un nouveau record

Crédits : Spacex

SpaceX vient de lancer un nouveau lot de satellites Starlink depuis la Floride, réutilisant l’un de ses boosters pour la huitième fois. Un record.

SpaceX, qui vient de terminer son année 2020 avec pas moins de 26 lancements opérés avec succès, battant au passage son précédent record de 21 lancements établi en 2018, vient de clôturer la seconde mission de son exercice 2021. Ce mercredi, la société s’est en effet illustrée en livrant un nouveau lot de soixante satellites Starlink en orbite (vidéo visible en fin d’article).

Environ huit minutes après son lancement, le booster 1051 est ensuite revenu se poser en mer, sur sa plate-forme “Just Read the Instructions” déployée dans l’océan Atlantique. Cet atterrissage marque également la 72e récupération d’un premier étage de fusée pour SpaceX.

Huit vols pour un même booster

Plus important : cette mission aura également marqué le huitième vol de ce booster. Jamais un premier étage de fusée n’avait volé autant. Rappelons que SpaceX prévoit d’atteindre le cap des dix réutilisations pour au moins un booster Falcon 9 plus tard cette année.

Auparavant, le B1051 avait libéré une Crew Dragon non habitée dans l’espace dans le cadre d’un vol-test en 2019. Par la suite, il avait également été déployé pour livrer un trio de satellites d’observation de la Terre pour le Canada, ainsi que pour quatre missions Starlink différentes.

Ce nouveau lancement est également remarquable dans la mesure où ce booster avait opéré son dernier vol le 13 décembre dernier, soit 38 jours plus tôt (mission Sirius XM-7). Là encore, c’est un record. En effet, la marge de rotation pour un booster Falcon 9 est en moyenne de 51 jours. Autrement dit, SpaceX réutilise davantage, mais aussi plus rapidement ses premiers étages de fusée, profitant ainsi d’un avantage concurrentiel supplémentaire.

spacex
Une Falcon 9 décolle depuis Cap Canaveral, en Floride, le 18 août 2020. Crédits : SpaceX

Une année qui promet

Il s’agissait du 16e lancement de satellites “opérationnels” Starlink. Déjà établit comme le plus grand opérateur de satellites au monde, cette mission porte désormais le nombre total de ces satellites à plus de 1 000. Certains ne sont plus opérationnels et ont déjà été désorbités.

Rappelons que SpaceX a déjà commencé les bêta tests de son service internet en Amérique du Nord. Cette phase de test initiale a montré que le service était fiable. Des utilisateurs britanniques pourront également bientôt intégrer ces tests. La société a en effet reçu une licence pour commencer à opérer au Royaume-Uni l’année dernière, grâce au régulateur des télécommunications local Ofcom.

Pour cette année 2021, la cadence de lancements de la Falcon 9 devrait également s’intensifier encore davantage, alimentée par les déploiements des satellites Starlink. En parallèle, la société continuera d’envoyer des astronautes vers l’ISS dans le cadre de sa collaboration avec la NASA. Elon Musk prévoit aussi de multiplier les tests du Starship, le futur vaisseau interplanétaire réutilisable de SpaceX, et d’entamer ceux de son booster Super Heavy.