in

Mission Proxima : Mise en orbite réussie pour l’équipage de Soyouz, revivez le décollage

Credit: Capture Video

À bord d’une fusée Soyouz, l’équipage de la mission Proxima dont fait partie le français Thomas Pesquet a décollé ce jeudi 17 novembre à 21h20 depuis le cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan. Neuf minutes plus tard, ils étaient en orbite.

Vous avez été nombreux à suivre le français Thomas Pesquet, accompagné de l’Américaine Peggy Whitson et du russe Oleg Novitsky, quitter la Terre ce jeudi 17 novembre 2016, à bord d’une fusée Soyouz MS-03, à 21h20 précises depuis le cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan. Un décollage qui s’est parfaitement déroulé et un sans faute jusque la mise en orbite du vaisseau, neuf minutes après le décollage.

« C’est un très bon jour pour la France », s’est félicité Jean-Yves Le Gall, président du Centre national d’études spatiales (CNES), qui n’a pas manqué de saluer, quelques heures plus tôt, le départ d’Ariane 5, qui a emporté cinq satellites pour Galileo depuis la base de Kourou, en Guyane. C’est la première fois depuis huit ans qu’un Français s’envole pour l’espace. « Cela faisait longtemps, c’est vrai, mais le prochain sera peut-être dans quatre ans. Thomas est jeune, il repartira, il a tellement de talent… » ajoute Mr. Le Gall, évoquant notamment les ambitions de Thomas Pesquet concernant les futurs voyages sur Mars.

Le départ du français accompagné d’un russe sonne comme un symbole, alors que la France et la Russie célèbrent leur cinquantième anniversaire de coopération spatiale. Toutefois, l’ambiance n’est pas totalement au beau fixe entre les deux agences. En effet, Roscosmos, l’agence spatiale russe, menace de bloquer la livraison des lanceurs Soyouz à ses partenaires français d’Arianespace tant qu’elle n’aura pas récupéré les 300 millions d’euros gelés par la Cour d’arbitrage de La Haye dans l’affaire des anciens actionnaires de Ioukos, le groupe de l’ex-oligarque devenu opposant, Mikhaïl Khodorkovski, nous apprend le journal Le Monde.

Pour rappel, les membres de la mission Proxima doivent rester une durée de six mois à bord de la Station Spatiale Internationale.

Revivez le décollage :