in

Creuser sous la surface de Mars pour y chercher la vie ? Cette mission pourrait le faire

Mars Life Explorer
Crédits : Amy Williams

Une mission potentielle de la NASA, appelée Mars Life Explorer (MLE), vient de séduire les membres du comité d’enquête décennale sur les sciences planétaires de la NASA. Si elle voit vraiment le jour, cette mission viserait à creuser profondément dans la glace de Mars pour y chercher des signes de vie.

Il y a quelques jours, une expérience de laboratoire suggérait que les rovers dépêchés sur Mars doivent creuser à au moins deux mètres de profondeur pour trouver des signes de vie. Les rayonnements ionisants de l’espace sont ici en cause. Ces derniers dégraderaient en effet trop rapidement les petites molécules qui sont essentielles à la vie telles que les acides aminés.

Nous savons que le rover de la mission Exomars développée par l’Agence spatiale européenne et la Russie sera équipée d’un foret capable de creuser à cette profondeur sous la surface martienne. Cependant, les pourparlers entre les responsables russes et européens sont en cours pour tenter de lancer la mission en 2024, malgré les tensions géopolitiques entre les deux parties.

Une autre mission pourrait également s’occuper de ces opérations de forage : le Mars Life Explorer (MLE). Le projet vient en effet d’obtenir le feu vert pour une évaluation plus poussée dans le cadre de la dernière enquête décennale sur les sciences planétaires de la NASA. Pour rappel, ces enquêtes établissent les principales priorités de la recherche de l’agence américaine au cours des dix prochaines années. Le dernier rapport jugeait également « prioritaire » l’envoi d’un orbiteur et d’une sonde vers Uranus.

 

Mars Life Explorer
De la glace d’eau repérée par l’atterrisseur Phoenix de la NASA, posé dans l’extrême nord martien en mai 2008. Crédits : NASA/JPL-Caltech/Université de l’Arizona/Université Texas A&M

Un lancement dans dix ans ?

Le Mars Life Explorer serait capable d’isoler les signatures de la vie (si tant est qu’elle existe) dans les formations de glace proches de la surface. L’idée serait de forer jusqu’à deux mètres, d’extraire des échantillons et de les analyser sur place. Le MLE pourrait être lancé dans les années 2030 et opérer au printemps et en été sur Mars aux latitudes moyennes. La mission pourrait également fonctionner en parallèle avec la mission de retour d’échantillons pilotée conjointement par la NASA et l’ESA.

Le système de forage du MLE serait développé dirigé par la société Honeybee Robotics. Il s’agirait d’une version « améliorée » du modèle TRIDENT (The Regolith and Ice Drill for Exploration of New Terrains) de la société. TRIDENT est une foreuse d’extraction de glace en cours de développement pour deux missions d’exploration lunaire commandées par la NASA en cours de développement : VIPER et PRIME1.