in

Première mission privée de SpaceX : voici à quoi ressemble l’entraînement

Crédits : Inspiration4 / Twitter

Dans quelques semaines, quatre civils voyageront avec SpaceX autour de la planète sans la présence d’un astronaute professionnel. En attendant, l’heure est aux préparations. Au programme : centrifugeuse, escalade et cours de pilotage.

Jared Isaacman, fondateur et PDG de Shift4 Payments; Hayley Arceneaux, employée de l’hôpital pour enfants St Jude de Memphis, Sian Proctor, professeure à l’Université communautaire de Tempe (Arizona); Christopher Sembroski, ingénieur pour la société Lockheed Martin. Ensemble, ils seront les quatre premières personnes à s’envoler pour l’espace sans être accompagnées par un astronaute professionnel dans le cadre de la première mission entièrement civile de SpaceX.

Pour ce vol, les quatre membres d’équipage intégreront la capsule Resilience de la société pour faire plusieurs fois le tour de la Terre à environ 570 km d’altitude. Notez qu’il est également prévu qu’un dôme en verre soit installé au sommet du vaisseau pour offrir aux occupants une vue à 360 degrés sur l’espace et la Terre. Le lancement de cette mission historique est toujours prévu pour le 15 septembre prochain.

Centrifugeuse et escalade

S’envoler pour l’espace exige un minimum de préparation. Aussi, depuis plusieurs semaines, l’équipage enchaîne les entraînements. Dès l’annonce officielle de la mission, tous ont embarqué dans la centrifugeuse du National Aerospace Training and Research Center (NASTAR), en Pennsylvanie, pour expérimenter les forces G (forces gravitationnelles) qu’ils ressentiront pendant leur voyage.

Après leur passage dans la centrifugeuse, l’équipage s’est ensuite préparé pour une randonnée périlleuse sur le flanc du mont Rainier, dans l’État de Washington, visant un camp de base placé en altitude.

Des escapades comme celle-ci sont une tradition et une partie importante de la formation des astronautes avant leurs missions. L’objectif est de placer l’équipage dans un environnement qui oblige les concernés à travailler ensemble pour faire face aux obstacles inattendus, favorisant ainsi la cohésion de groupe.

inspiration4 spacex
Sian Proctor parcourant le mont Rainier avec le reste de l’équipage Inspiration4. Crédits : Sian Proctor / Twitter

Cours de pilotage

Après avoir bravé les éléments ensemble, les membres d’équipage se sont ensuite réunis pour la première fois au siège de SpaceX à Hawthorne, en Californie. Ils y ont commencé à se familiariser avec le vaisseau qui les transportera dans l’espace. Le vol, on le rappelle, sera totalement autonome. Sian Proctor, qui sera la pilote de la mission, doit néanmoins apprendre à maîtriser « la bête » en cas de problème.

inspiration4 spacex
L’équipage Inspiration4 de SpaceX au siège de SpaceX, en Californie. Crédits : Hayley Arceneaux / Twitter

Les quatre coéquipiers ont encore quatre mois pour se préparer avant que la mission ne décolle en septembre. Et l’entraînement n’est pas terminé. Il sera notamment question, pour Sian Proctor et son Commandant Jared Isaacman, de piloter des avions à réaction. Les astronautes de la NASA doivent en effet enregistrer un certain nombre d’heures de vol avec des avions T-38. Cette expédition sera donc fortement inspirée et calquée sur celle des astronautes professionnels.